Accéder au contenu principal

Le ZANU-PF et le MDC s'en remettent à un sommet régional

Le chef de l'opposition Morgan Tsvangirai a déclaré qu'une réunion de la SADC devrait permettre de finaliser un accord entre son parti et celui du Président Mugabe. Ce dernier a fait savoir que l'organisation "ne pouvait rien lui imposer".

PUBLICITÉ

Voir également notre dossier: "La crise politique au Zimbabwe"

 

Le dirigeant de l'opposition Morgan Tsvangirai a déclaré dimanche que les partis zimbabwéens devraient parvenir à finaliser un accord de partage du pouvoir à un sommet régional lundi.

 

"Allons à la SADC... Nous avons dit que les choses devraient être finalisées là-bas. Cette fois-ci, nous n'échouerons pas", a-t-il lancé à ses partisans lors d'un meeting.

 

Les chefs d'Etats  de la  Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) doivent se rencontrer au Swaziland lundi pour essayer d'aider le parti au pouvoir ZANU-PF et l'opposition à se partager les portefeuilles ministériels, après l'échec de négociations à ce sujet vendredi.

 

Mugabe, Tsvangirai et Arthur Mutambara, chef d'une faction minoritaire du MDC, participeront à une réunion tripartite avec l'Angola, le Mozambique et le Swaziland.

Le principal négociateur du ZANU-PF, Patrick Chinamasa, a souligné que son parti ne céderait à aucune pression de la SADC. "Ils ne peuvent rien nous imposer, surtout concernant des questions aussi peu importantes que l'allocation des ministères", a-t-il dit.

 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.