Accéder au contenu principal

Deux étrangers et un Afghan tués en plein centre de Kaboul

Une fusillade a éclaté dans le centre de Kaboul. Deux étrangers et un Afghan ont été tués, selon la police. Les attaques se multiplient dans la capitale afghane, jusque-là plutôt épargnée.

Publicité

Deux étrangers et un Afghan ont été tués samedi matin au cours d'une fusillade dans le centre de Kaboul, a-t-on appris de source policière.

"Deux étrangers et un Afghan ont été tués. Deux autres personnes ont été blessées", a déclaré à l'AFP le chef adjoint de la police de Kaboul, Alishah Ahmadzai, qui ne disposait pas d'autres détails dans l'immédiat.

Un officier de police qui a requis l'anonymat a fait état d'une "altercation" entre les victimes et des gardes afghans.

Un journaliste de l'AFP a vu un corps ensanglanté, au volant d'une voiture, au milieu d'un important déploiement policier. Le pare-brise de la voiture, un 4x4, avait éclaté et une flaque de sang se répandait depuis les sièges avant jusque dans la rue, à quelques pas de là.

La voiture était garée juste devant l'entrée principale des bureaux de l'entreprise de transport express DHL. D'après des témoignages recueillis sur place, les victimes étaient des employés de DHL et la fusillade a éclaté alors qu'ils venaient de sortir des bureaux pour monter dans leur voiture.

Un second corps se trouvait à l'intérieur de la voiture, selon un policier sur place.

Plusieurs personnes se trouvant sur les lieux, dont des gardes afghans de sécurité privée, étaient interrogés par la police, a constaté le journaliste de l'AFP. Une jeune occidentale, en pleurs, qui serait la petite amie d'une des victimes, s'est évanouie à l'annonce de sa mort.

Les attaques se multiplient depuis plusieurs semaines dans la capitale afghane, jusque là plutôt épargnée par les violences qui ensanglantent le pays.

Lundi, une employée britannique d'une organisation humanitaire a ainsi été abattue par deux hommes à moto dans l'ouest de Kaboul, un assassinat revendiqué par les talibans, qui ont accusé son association de "prêcher le christianisme".

Les talibans ont lancé une insurrection meurtrière depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale emmenée par les Etats-Unis.

Les violences ont redoublé d'intensité depuis près de deux ans, malgré la présence en Afghanistan de 70.000 soldats de deux forces multinationales, l'une de l'Otan, l'autre sous commandement américain (Operation Enduring Freedom).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.