Accéder au contenu principal
ISRAËL - HAMAS

La famille du soldat Shalit lui transmet une lettre grâce à la France

Texte par : AFP
2 min

Noam Shalit, père du soldat israélien Gilad Shalit détenu depuis 2006 par le Hamas dans la bande de Gaza, a annoncé avoir pu transmettre pour la première fois une lettre à son fils grâce à l'intermédiaire de la France.

Publicité

Le soldat israélien Gilad Shalit, détenu depuis 2006 dans la bande de Gaza par le mouvement palestinien Hamas, a reçu pour la première fois une lettre de ses parents, grâce à une intervention de la France, a annoncé samedi à l'AFP son père.

"Le président français Nicolas Sarkozy a transmis à Damas notre lettre qui a été ensuite remise à l'émir du Qatar puis au (chef du bureau politique du Hamas) Khaled Mechaal. Cette lettre a été, selon les responsables de l'Elysée, remise à mon fils à Gaza", a indiqué Noam Shalit.

Il n'a pas souhaité révéler le contenu de cette missive, soulignant qu'elle était "intime et personnelle".

Interrogé à Gaza, le mouvement islamiste Hamas s'est refusé à tout commentaire.

Selon Noam Shalit, il s'agit de la première lettre transmise à son fils depuis qu'il a été capturé en juin 2006 par un commando palestinien formé de plusieurs groupes dont celui du Hamas, à la lisière de la bande de Gaza.

Le Hamas a de son côté permis à Gilad Shalit, qui détient également la nationalité française, d'envoyer trois lettres et un message audio à sa famille.

"Je remercie le président de la République française pour son intervention. Il a déjà prouvé son efficacité dans d'autres affaires de prises d'otages et nous espérons qu'il va continuer dans cette voie", a ajouté Noam Shalit.

Les négociations entre le Hamas et Israël pour la libération du soldat n'ont jusqu'à présent pas abouti.

Le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis juin 2007, exige qu'Israël libère 1.400 prisonniers palestiniens, dont plusieurs centaines responsables d'attaques meurtrières contre des Israéliens, selon un haut responsable militaire israélien. Israël refuse.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.