Accéder au contenu principal
CHINE - SANTÉ

Près du quart des bébés de Pékin ont bu du lait frelaté

Texte par : AFP
2 min

La presse officielle chinoise note que sur 308 000 familles qui habitent Pékin, 74 000 ont déclaré que leurs enfants avaient bu du lait avant qu'il ne soit retiré de la vente à cause du scandale de la mélamine qui secoue la Chine.

Publicité

Près du quart des jeunes enfants de Pékin ont consommé du lait maternisé contaminé à la mélamine, susbstance chimique à l'origine de la mort de quatre bébés, a rapporté dimanche la presse officielle.

Plus de 74.000 des quelque 308.000 familles de Pékin interrogées ont indiqué que leurs enfants avaient consommé du lait contaminé avant qu'il ne soit retiré du marché, a indiqué le journal Beijing News.

Quatre nourrissons sont morts en Chine après avoir consommé du lait frelaté à la mélamine et des dizaines de milliers d'autres sont tombés malades.

Selon le Beijing News, 3.458 enfants ont été hospitalisés à Pékin, présentant des difficultés rénales, tandis qu'au total, 211.000 enfants ont subi des examens à Pékin depuis le début du scandale à la mi-septembre.

Mercredi, le ministère chinois de la Santé a indiqué que plus de 3.600 enfants étaient encore hospitalisés en Chine pour avoir consommé du lait frelaté.

Sur les 3.654 enfants encore hospitalisés, trois se trouvaient dans un état grave, 46.700 ont pu sortir après avoir été soignés à la date du 22 octobre, selon le ministère.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao s'était dit samedi "très peiné" par le scandale du lait contaminé et a "solennellement" promis que la Chine allait se conformer aux normes internationales en matière de sécurité alimentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.