Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Arrestation de deux néonazis accusés d'avoir voulu tuer Obama

Texte par : REUTERS
3 min

Daniel Cowart et Paul Schlesselman ont été arrêtés dans le Tennessee. Ils sont accusés d'avoir voulu mettre à exécution des assassinats racistes, incluant le démocrate Barack Obama. Il ne s'agirait pourtant pas d'un complot réfléchi.

Publicité

Les autorités américaines ont arrêté dans le Tennessee deux "suprémacistes" blancs qui projetaient de tirer sur la foule et d'assassiner Barack Obama, révèlent lundi des documents judiciaires.

Daniel Cowart et Paul Schlesselman ont été inculpés de menaces contre un candidat à l'élection présidentielle, possession illégale d'un fusil à canon scié et complot en vue de dévaliser une armurerie.

D'après ces documents, le complot ne paraissait pas très avancé et restait plutôt grossier.

"Nous ne sommes pas sûrs de leur capacité et de leurs moyens pour mettre à exécution une quelconque de leurs menaces", a précisé une source proche de l'enquête.

Le sénateur Obama, né d'un père kényan et d'une Américaine blanche, est largement en tête des sondages à une semaine de l'élection présidentielle du 4 novembre. Les craintes à propos de sa sécurité personnelle ont conduit le Secret Service, le service officiel de protection des hautes personnalités aux Etats-Unis, à assurer une protection 24 heures sur 24 depuis le début de sa campagne.

Les suspects, deux skinheads, se sont rencontrés sur internet il y a environ un mois, selon une déclaration sous serment faite par Brian Weaks, un agent spécial de l'agence fédérale de lutte contre les trafics d'alcool, de tabac, d'armes
à feu et d'explosifs (ATF).

Tuerie anti-noirs en smoking blanc

"Ces individus ont commencé à évoquer la possibilité d'une furie meurtrière permettant de tuer 88 personnes et de décapiter 14 Afro-Américains".

Les deux suspects ont dérobé des armes à feu à leurs familles et possédaient un fusil à canon scié. Ils projetaient de porter des smokings blancs et des chapeaux haut de forme au moment de passer à l'acte contre Obama, en tirant sur le candidat démocrate par les vitres de leur voiture lancée à vive allure.

Ils avaient badigeonné des formules et des symboles racistes sur l'extérieur de la voiture de Cowart, dont une croix gammée et les chiffres 14 et 88 sur la capote du véhicule.

A une semaine de l'élection du 4 novembre qui l'opposera au républicain John McCain, Barack Obama est en tête des sondages et pourrait devenir le premier métis à présider les Etats-Unis.

Une première alerte s'était fait jour lors de la convention démocrate de Denver (Colorado), en août, en marge de laquelle trois hommes avaient été arrêtés en possession d'armes à feu.

Les trois suspects avaient déclaré vouloir tuer le candidat démocrate lors de son investiture officielle par son parti, mais les autorités avaient jugé qu'ils ne présentaient pas une menace réelle pour la vie du sénateur de l'Illinois.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.