Accéder au contenu principal
F1 - GP DU BRÉSIL

Massa domine Hamilton durant les essais libres

Texte par : AFP
3 min

Dans le duel pour le titre, Felipe Massa (Ferrari) s'est montré plus rapide que Lewis Hamilton (McLaren), laissant toutefois Fernando Alonso (Renault) signer le meilleur temps. Début des vraies hostilités : ce samedi avec les essais qualificatifs.

Publicité

Felipe Massa (Ferrari) a devancé par deux fois son rival au championnat Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) dans les premières séances d'essais libres du Grand Prix du Brésil de Formule 1 vendredi à Sao Paulo, où Fernando Alonso (Renault) a réussi le meilleur temps.

Avant cette dernière course de la saison, Hamilton possède sept points d'avance sur Massa et il lui suffit d'une cinquième place dimanche pour remporter le titre. Le Britannique n'a donc pas besoin de gagner à tout prix et il a semblé gérer son affaire durant cette première journée de roulage.

Massa a quant à lui réussi le meilleur temps dans la première séance, juste devant Hamilton.

"Ce n'est peut-être que vendredi mais il était important de bien démarrer un week-end aussi important, positivait le Brésilien. Mon objectif est d'être devant tout le monde, tant samedi que dimanche. Quand ce sera terminé, on pourra alors faire les comptes."

L'après-midi, Massa a pris la deuxième place alors qu'Hamilton a raté sa dernière tentative rapide et s'est contenté du 9e temps.

"Nous nous sommes surtout concentrés sur notre rythme de course mais on a été un peu gêné par le risque de pluie et les changements de direction du vent, a expliqué le Britannique. Je reste confiant, les réglages que nous avons trouvés vont nous permettre d'être rapide demain."


Ecarts très faibles

Mais dans leur lutte pour le championnat, les deux hommes pourraient bien être perturbés par une "troisième force", en l'occurence un Fernando Alonso retrouvé en cette fin de saison sur une Renault enfin affûtée.

L'Espagnol, vainqueur de deux des trois derniers Grands Prix, a réussi le meilleur temps absolu de la journée, et il est regrettable qu'il n'ait pas pu se mêler plus tôt à la lutte pour les premières places. Le championnat, déjà passionnant, aurait encore gagné en intensité.

"Les temps du jour ne sont pas très représentatifs, tempérait pourtant Alonso. A cinq minutes de la fin, j'étais 18e et je me suis retrouvé premier d'un coup. Il reste encore du travail sur la voiture, je ne suis pas pleinement satisfait de son équilibre et je pense qu'on sera de nouveau derrière les Ferrari et McLaren-Mercedes. Ils sont encore un peu trop rapides pour nous même si tout reste possible en course, surtout s'il pleut."

Sur le circuit d'Interlagos, qui ne compte pas beaucoup de virages, il est difficile de faire la différence et les écarts de temps sont très faibles entre les voitures. Il y avait ainsi 17 monoplaces dans la même seconde à l'issue de la deuxième session libre. La moindre petite erreur se paiera cher en qualifications.

La pluie, qui a menacé toute la journée, n'est pour l'instant pas venue troubler le jeu. Il n'en sera peut-être pas de même durant le reste du week-end puisque les prévisions météo ne sont guère optimistes.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.