Accéder au contenu principal

Tsvangirai demande une commission vérité et justice

Le leader de l'opposition zimbabwéenne a demandé la création d'une commission qui devra se pencher sur le rôle de l'armée dans les atrocités commises, durant les années 1980, contre la population ndébélé dans le sud-ouest du pays.

PUBLICITÉ

Lire aussi notre dossier : "La crise politique au Zimbabwe"

 
 

Le chef de l'opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai a demandé samedi la constitution d'une commission vérité et justice pour examiner des atrocités commises dans le pays dans les années 1980.

"Ce pays a connu beaucoup de traumatismes. Nous devons accepter que pour guérir, nous devons avoir la justice et pour qu'il y ait justice, il nous faut la vérité", a déclaré M. Tsvangirai à l'ouverture d'une manifestation rappelant les atrocités commises par l'armée contre la population ndébélé dans le sud-ouest du Zimbabwe peu après l'indépendance en 1980.

"Nous ne pouvons avancer en tant que nation que si la vérité est dite, sinon il ne peut y avoir ni guérison ni réconciliation", a-t-il ajouté.

"Il y a des gens qui demandent la création d'une commission vérité. Ils ont raison, mais sans justice, on ne peut pas avancer", a-t-il précisé.

Une brigade de l'armée, entraînée par des Nord-coréens, avait mené une sanglante répression, tuant quelque 20.000 personnes soupçonnées de complicté avec une rébellion.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.