Accéder au contenu principal
BOURSES

Wall Street termine en forte baisse

Texte par : Dépêche
2 min

La Bourse de New York a clôturé en baisse pour la troisième séance consécutive, peu après la conférence de presse du secrétaire d'État au Trésor, Henry Paulson. L'indice Dow Jones a chuté de 4,73 % et le Nasdaq de 5,17 %.

Publicité

AFP - La Bourse de New York a fini en forte baisse mercredi pour la troisième séance d'affilée, paniquée par la déprime du consommateur américain à l'approche des fêtes: le Dow Jones a chuté de 4,73% et le Nasdaq de 5,17%.

Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a lâché 411,30 points, à 8.282,66 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 81,69 points, à 1.499,21 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a cédé 5,19% (46,64 points), à 852,31 points.

Depuis le début de la semaine, le Dow Jones accumule une perte de 7,4%.

"Le marché teste ses niveaux planchers", a constaté Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Si le Dow Jones et le S&P 500 ont encore réussi à se maintenir au dessus de leurs plus bas niveaux du mois d'octobre, le Nasdaq n'avait plus fini aussi bas depuis 5 ans et demi.

"C'est comme un toit pas solide avec beaucoup de neige dessus. Soit la neige fond, soit ça craque", a ajouté le stratégiste, en prévoyant des "ventes très agressives" si les seuils de résistance devaient céder.

Plombant la séance dès l'ouverture, le distributeur de produits d'électronique Best Buy a décrit la période actuelle comme le climat le plus difficile pour les consommateurs depuis sa fondation il y a 42 ans, le conduisant à anticiper un repli marqué des ventes de Noël.

"Les preuves se multiplient que les consommateurs ont fermé leur porte-monnaie", a expliqué M. Blicksilver.

La place new-yorkaise s'est enfoncée après la conférence de presse tenue par le secrétaire au Trésor Henry Paulson pour clarifier sa position sur le plan de sauvetage du système financier (TARP).

Il a annoncé renoncer au rachat d'actifs invendables des banques, estimant qu'il était plus efficace d'investir directement au capital de ces établissements. Le ministre a aussi estimé que ce changement de cap permettrait de répondre aux besoins en capital des institutions non financières.

"Ses propos suggèrent qu'une partie du plan original était mal conçue et que l'effondrement de l'économie pourrait s'accentuer", a commenté Al Goldman, de Wachovia Securities.

Fermé mardi pour cause de jour férié, le marché obligataire est monté. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,665%, contre 3,760% lundi soir, et celui à 30 ans à 4,190%, contre 4,214% lundi.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.