Accéder au contenu principal
CRISE FINANCIÈRE

Citigroup prévoit la suppression de 50 000 postes

Texte par : AFP
2 min

Soucieuse de ramener ses effectifs à 300 000 personnes, la banque américaine, qui a perdu 2,8 milliards de dollars au dernier trimestre de 2007, envisage de supprimer 50 000 postes. Une décision qui sera effective "à court terme".

Publicité

La banque américaine Citigroup a annoncé lundi qu'elle comptait supprimer à court terme jusqu'à 50.000 postes pour ramener ses effectifs mondiaux à 300.000 personnes.

L'ex-numéro un bancaire américain, ressorti très affaibli de la crise financière, "table sur une réduction à court terme de 20% des effectifs par rapport à leurs sommets", selon les documents devant servir au directeur général Vikram Pandit pour s'adresser aux salariés du groupe.

Au plus haut, au quatrième trimestre 2007, Citigroup employait 375.000 personnes dans le monde. A fin septembre, ses effectifs étaient de 352.000, chiffre que le groupe veut ramener à 300.000 environ.

L'établissement bancaire, qui entend se "remettre en forme, vite", compte réduire ses coûts de 20% à court terme par rapport à leurs niveaux les plus élevés, toujours selon ces documents. Citigroup veut ainsi ramener son enveloppe de dépenses entre 50 et 52 milliards de dollars en 2009.

Citigroup fait toujours l'objet de suspicions du marché sur sa capacité à se sortir de la crise, en dépit de l'aide de 25 milliards de dollars accordée par l'Etat dans le cadre du plan de stabilisation du système financier américain. L'action de la banque a fondu de 24% en Bourse sur la seule semaine dernière et a perdu plus de 70% de sa valeur depuis le début de l'année.

Le groupe, qui a déjà procédé à plusieurs plans sociaux depuis l'an dernier, a provisionné depuis le début de l'année 2,1 milliards de dollars dans ses comptes en prévision de la suppression de 22.000 emplois au total, dont près de 13.000 ont déjà été effectués.

Il y a un mois, Citigroup avait fait état de sa quatrième perte trimestrielle consécutive, de 2,8 milliards de dollars.

Depuis l'an dernier, Citigroup a levé plus de 50 milliards de dollars pour se renflouer, réduit son portefeuille d'actifs de plus de 100 milliards de dollars, cédé plusieurs activités (CitiStreet, CitiCapital, BPO en Inde, banque de détail en Allemagne), et réorganisé ses différentes activités.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.