Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Le vent se calme, les pompiers californiens progressent

Texte par : AFP
3 min

Depuis cinq jours, de gigantesques incendies ravagent la Californie. 16 000 hectares ont été dévastés et des milliers d'habitations détruites. Les pompiers luttent toujours contre les flammes, mais enregistrent des progrès.

Publicité

Les pompiers californiens ont annoncé avoir enregistré de premiers progrès lundi contre les flammes qu'ils combattent depuis cinq jours et qui ont détruit plus de 800 habitations, à la faveur d'une accalmie du vent.

Plus de 16.000 hectares sont partis en fumée dans trois incendies distincts dans la région de Los Angeles depuis jeudi soir. Le plus grave d'entre eux a ravagé 11.700 hectares à proximité des villes de Yorba Linda, Diamond Bar et Corona, à 60 km à l'est de la grande ville sud-californienne.

Mais ce feu combattu par près de 3.700 pompiers était maîtrisé à 40% lundi matin, contre 0% la veille, tandis qu'aucune maison supplémentaire n'a été perdue dans la nuit. Cent quatre habitations ont été détruites par cet incendie qui a forcé plus de 40.000 personnes à évacuer. Plus de 3.000 maisons restaient toutefois menacées lundi.

Autre relative bonne nouvelle dans une région très éprouvée, toujours sous état d'urgence et recouverte d'une chape de fumée âcre, l'incendie de Sylmar, à 40 km au nord-ouest de Los Angeles, était circonscrit lundi à 40% contre 30% dimanche, après avoir détruit un parc de 500 mobile-homes.

Les équipes cynophiles fouillant les décombres de ce quartier n'ont pas trouvé de restes de victimes, a déclaré un porte-parole de l'institut médico-légal de Los Angeles, Ed Winter. La police avait dit craindre dimanche que certains habitants âgés n'aient pas eu le temps d'évacuer.

Ce sinistre a parcouru plus de 4.000 hectares mais ne menaçait plus de zones habitées lundi. Les habitants du quartier détruit ont été autorisés à y revenir lundi matin pour récupérer des objets personnels. Des équipes de soutien psychologique sont sur place.

Dans la région de Santa Barbara, les pompiers ont indiqué maîtriser à 95% l'incendie qui a détruit 210 maisons, pour la plupart de grand luxe, dans l'enclave de millionnaires de Montecito, à 160 km à l'ouest de Los Angeles, et noirci 730 hectares depuis jeudi.

Parmi les maisons détruites figurent celles de l'acteur Christopher Lloyd, le savant excentrique des trois "Retour vers le futur", selon le site spécialisé TMZ.

Malgré l'étendue des destructions, seuls 11 blessés sont à déplorer dans l'ensemble de la Californie, où le vent a soufflé à 130 km/h en fin de semaine dernière. Il avait molli à environ 20 km/h lundi matin, selon l'agence météorologique américaine (NWS).

"L'idée générale est que le temps nous rend optimistes", a déclaré le chef de l'agence de lutte contre les incendies de Californie, Ray Chaney, se disant toutefois prudent. "Nous n'allons pas baisser la garde. Plusieurs jours de travail très dur nous attendent", a-t-il ajouté, cité par le Los Angeles Times.

Conjugué à une vague de chaleur et à une hygrométrie très faible, le vent thermique venu du désert crée des circonstances très dangereuses chaque automne en Californie, de climat méditerranéen et qui subit une grave sécheresse depuis 2006.

"Comme souvent à cette époque de l'année, les pires conditions sont réunies: un vent violent, des températures élevées et (un air) très sec", a déclaré dimanche le gouverneur Arnold Schwarzenegger.

Le sud de l'Etat, qui englobe les agglomérations de Los Angeles et de San Diego, est l'une des zones les plus densément peuplées des Etats-Unis: 22 millions de personnes y habitent.

A l'automne 2007, cette région avait été assiégée par des incendies qui avaient fait huit morts, détruit 2.000 maisons et provoqué l'évacuation de 640.000 personnes.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.