Accéder au contenu principal

HRW accuse la police de torture contre des enfants

Human Rights Watch (HRW) dénonce la torture régulière, au Népal, des enfants placés en garde à vue. Les mineurs seraient frappés par la police à coups de pied et de poing ou à l'aide de baguettes de bambou ou de tuyaux en plastique.

Publicité

Human Rights Watch a dénoncé mercredi un usage répandu de la torture à l'encontre des enfants placés en garde à vue au Népal.

L'organisation de défense des droits de l'homme dit s'appuyer sur des témoignages "fiables et cohérents" évoquant des mineurs frappés par la police à coups de pied ou de poing ou à l'aide de baguettes de bambou ou de tuyaux en plastique.

Une pratique courante est également d'enfoncer des clous sous les ongles d'orteils, ajoute HRW.

Un porte-parole de la police a répondu que près de 200 membres des forces de l'ordre avaient été sanctionnés pour des abus au cours des deux dernières années et assuré que la torture n'avait plus cours dans les commissariats.

"Nous avons lancé un programme de sensibilisation pour éduquer les forces de l'ordre au respect des droits de l'homme", a déclaré Binod Singh.

La plupart des mineurs victimes de ces exactions sont des enfants des rues soupçonnés de petits délits, précise HRW qui dit avoir reçu plus de 200 témoignages "crédibles".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.