Accéder au contenu principal
SOMALIE

Les attaques de pirates devenues incontrôlables selon le BMI

Texte par : AFP
2 min

Le Bureau maritime international (BMI) a déclaré que les attaques de pirates somaliens étaient devenues incontrôlables. Ils se sont emparés ce week-end d'un supertanker saoudien et viennent de prendre les commandes d'un cargo grec.

Publicité

Les attaques de pirates somaliens sont devenues "incontrôlables", a averti mercredi le Bureau maritime international (BMI) après le spectaculaire assaut ce week-end d'un super-pétrolier dans l'Océan Indien.

"La situation observée ces dernières semaines fait ressortir une augmentation anormale des actes de violence et de saisies de navires malgré le renforcement de la sécurité dans la région", a déclaré à l'AFP Noel Choong, directeur du Centre d'observation de la piraterie du BMI basé à Kuala Lumpur.

"En l'absence de dissuasion, en raison des risques faibles et avec la perspective de gains élevés pour les pirates, les attaques vont continuer", a-t-il dit.

"La situation est déjà incontrôlable. Les Etats-Unis et la communauté internationale doivent faire cesser cette menace", a-t-il dit.

Selon Noel Choong, des pirates ont pris le contrôle, mardi, d'un chalutier thaïlandais dans le Golfe d'Aden. Les communications ont été coupées au moment de l'abordage et l'on ignore le sort des 16 membres d'équipage, selon la même source.

Mardi, des pirates ont également pris le contrôle d'un cargo battant pavillon de Hong kong, et opéré par une compagnie iranienne, dans le golfe d'Aden, au large du Yémen.

Samedi, le Sirius Star, un superpétrolier saoudien a été capturé à plus de 450 milles nautiques (800 km) au sud-est de Mombasa (Kenya).

La prise de contrôle de ce mastodonte, trois fois plus grand qu'un terrain de football et trois fois plus lourd qu'un porte-avion, est l'opération de piraterie la plus spectaculaire qui constitue un défi pour la force maritime internationale censée protéger le trafic marchand dans cette partie du monde.

"Nous assistons à une nouvelle génération d'attaques. Nous sommes très préoccupés par le fait que ces pirates peuvent porter leurs attaques de plus en plus loin", a ajouté Noel Choong.

Le Sirius Star a été attaqué à plus de 450 milles nautiques (800 km) au sud-est de Mombasa (Kenya).

Selon le BMI, depuis janvier, 94 bateaux ont été attaqués par des pirates au large de la Somalie et dans le Golfe d'Aden. Trente huit navires ont été saisis dont 17 sont toujours aux mains des pirates avec 250 membres d'équipage.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.