Accéder au contenu principal
PAYS-BAS

Un plan de 6 milliards d'euros pour relancer l'économie

Texte par : AFP
2 min

Le gouvernement néerlandais a annoncé vendredi un plan de relance économique d'un montant de 6 milliards d'euros, accompagnant des mesures fiscales et sociales destinées à soutenir les entreprises.

Publicité

Le gouvernement néerlandais a annoncé vendredi des mesures fiscales, sociales et d'investissement destinées à soutenir les entreprises et constitue une réserve de 6 milliards d'euros, soit 1% du produit intérieur brut (PIB), pour le financer.

"Nous voyons qu'il y a une importante rechute de l'économie : les bons de commandes se vident, les fournisseurs ont des difficultés, nous ne voulons pas fermer les yeux devant cela, et c'est la raison pour laquelle nous avons pris un certain nombre de mesure qui soutiennent l'économie", a déclaré le Premier ministre Jan Peter Balkenende, à l'issue du conseil des ministres.

Le plan de soutien aux entreprises du gouvernement sera financé par une "réserve" sur le budget de l'Etat de 6 milliards d'euros, soit environ 1% du produit intérieur brut (PIB), a annoncé à l'AFP un porte-parole des services du Premier ministre.

Le plan inclut notamment des mesures fiscales qui doivent "donner plus de liquidités aux entreprises". "Elles soulageront de façon considérable les entreprises" et "permettront de libérer les investissements", a-t-il ajouté.

L'Etat va accélérer le paiement de ses factures au secteur privé, a expliqué le porte-parole.

Le gouvernement veut aussi mettre en oeuvre plus tôt que prévu certains projets de grands travaux, notamment les "travaux du delta" qui doivent améliorer les digues et infrastructures protégeant le pays des risques d'inondation et de montée du niveau de la mer.

Le Premier ministre a aussi annoncé qu'il accorderait, sous conditions, une indemnisation partielle pour les salariés en chômage technique en raison de la situation économique, pour éviter qu'ils soient licenciés.

"Grâce à cette mesure, il va y avoir des possibilités pour les entreprises de traverser cette passe, s'ils répondent aux critères que nous allons imposer", a indiqué M. Balkenende.

Les détails de cette mesure, appelée "réduction du temps de travail", seront présentés lundi par le ministre des Affaires sociales Piet Hein Donner.

Selon les médias néerlandais, plusieurs entreprises néerlandaises dans le secteur de l'automobile comme DAF et NedCar, qui ont déjà renvoyé des milliers d'employés intérimaires, et de la métallurgie, comme Corus, s'apprêtent à demander de bénéficier de la mesure.

Les Pays-Bas avaient annoncé le 9 octobre qu'ils allaient mettre à disposition du secteur financier 20 milliards d'euros pour l'aider à faire face à la crise économique. Des groupes de banque et d'assurance comme ING et Aegon en ont déjà bénéficié.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.