Accéder au contenu principal

Pyongyang va suspendre les liaisons ferroviaires avec le Sud

Nouveau coup de froid entre les deux Corées. Pyongyang annonce l'interruption des liaisons ferroviaires avec la Corée du Sud, qui avaient repris en décembre 2007. La Corée du Nord dénonce la "politique de confrontation" menée par Séoul.

Publicité

La Corée du Nord a annoncé lundi qu'elle allait suspendre à compter du 1er décembre les liaisons ferroviaires avec la Corée du Sud, qui avaient repris en décembre 2007 après plus de 50 ans d'interruption, en réponse à ce qu'elle qualifie de "politique de confrontation".

Les visites touristiques dans la ville de Kaesong, située juste au-delà de la frontière intercoréenne, seront également suspendues, a indiqué la presse officielle nord-coréenne.

La Corée du Nord va également "expulser de façon ponctuelle" des Sud-Coréens employés sur le complexe industriel de Kaesong et sur le site touristique du Mont Kumgang, en partie gérés par le sud.

Les autorités militaires vont "restreindre strictement" les entrées à la frontière de Sud-Coréens employés sur les deux sites, a indiqué l'agence de presse officielle nord-coréenne Korean Central News Agency.

La Corée du Nord avait menacé à la mi-novembre de fermer sa frontière avec le Sud à partir du 1er décembre et avait coupé les lignes téléphoniques reliant les deux parties de la péninsule divisée, en représailles à la politique de "confrontation" de Séoul.

Les liaisons ferroviaires entre les deux pays avaient repris le 11 décembre 2007, après plus d'un demi-siècle d'interruption, alors que les deux ex-ennemis de la Guerre froide sont toujours théoriquement en guerre faute de traité de paix à la fin à la guerre de Corée (1950-53).

Pyongyang avait également menacé à plusieurs reprises au cours des derniers mois d'expulser les quelque responsables Sud-Coréens encore présents sur le complexe industriel de Keasong, exploité conjointement par les deux pays si Séoul ne faisait pas cesser une campagne de propagande contre Pyongyang.

Le complexe industriel, implanté dans la ville frontalière nord-coréenne de Kaesong, est un symbole du partenariat entre les Corées.

Pyongyang proteste contre l'envoi par des militants sud-coréens, depuis la frontière, de milliers de tracts, attachés à des ballons, dénonçant le régime nord-coréen et appelant les Nord-Coréens à se soulever contre Kim Jong-il.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.