Accéder au contenu principal
RUGBY

Troisième Grand Chelem réussi pour la Nouvelle-Zélande

3 min

La Nouvelle-Zélande a facilement vaincu une Angleterre bien indisciplinée à Twickenham, 32-6. C'est la troisième fois de leur histoire que les All Blacks réussissent un Grand Chelem, en battant toutes les nations des îles britanniques.

Publicité

Reuters - La Nouvelle-Zélande a réussi un grand chelem dans les îles britanniques en battant 32-6 l'Angleterre qui a payé de quatre cartons jaunes son manque de discipline, samedi à Twickenham.

Depuis le début de la tournée de novembre, les All Blacks ont successivement battu l'Ecosse 32-6, l'Irlande 22-3 et le Pays de Galles 29-9.

Ils n'avaient réussi un tel exploit qu'en 1978 et 2005 et se sont même cette année offert le plaisir d'une cinquième victoire, 18-16 sur la province irlandaise du Munster, détentrice de la Coupe d'Europe.

Au terme d'un tel périple qui avait été précédé d'une victoire 28-24 sur l'Australie lors d'une escale à Hong Kong, les All Blacks se sont présentés à Twickenham un peu émoussés mais leur victoire sur l'Angleterre a été sans conteste.

Durant la première période, ils se sont contentés de faire leur miel de l'indiscipline anglaise. Leur ouvreur Dan Carter a réussi quatre pénalités, sur dix concédées par les Anglais et six tentées en 40 minutes.

L'Angleterre, qui ne semblait pouvoir trouver son salut que dans une défense et un engagement physique acharnés, a également été punie de quatre cartons jaunes infligés par l'arbitre Alain Rolland à Lee Mears, James Haskell, Toby Flood et Tom Rees.

Trois essais

Les trois premières expulsions temporaires ont valu aux Anglais de jouer à 14 de la 22e à la 55e minute et même à 13 pendant deux minutes car Haskell a été sorti pour une cravate avant que Mears n'ait purgé sa peine pour anti-jeu.

Haskell venait à peine de rentrer en jeu lorsque Flood a été à son tour envoyé en pénitence pour plaquage haut à la 43e minute.

Dans ces conditions, les Anglais pouvaient s'estimer heureux d'atteindre la mi-temps sur le score de 12-3 grâce à une pénalité de Flood et de revenir même à 12-6, huit minutes après la reprise, sur un but de l'arrière Delon Armitrage.

Epuisés par leurs efforts désespérés, ils ont craqué à l'heure de jeu et ont concédé deux essais marqués par l'arrière Mils Muliaina en six minutes.

Un troisième essai de Ma'Nonu transformé par Carter a scellé le sort de la rencontre à huit minutes de la fin.

Le match s'est achevé sur le quatrième carton jaune. Il a été infligé au troisième ligne remplaçant Tom Rees pour une nouvelle faute d'anti-jeu qui était un dernier aveu d'impuissance.

L'Angleterre, qui jouait sa première série de matches sous la direction de Martin Johnson, ancien capitaine de ses jours de gloire de la Coupe du monde 2003, sort en lambeaux de sa tournée de novembre.

Elle affiche un bilan de trois défaites contre la Nouvelle-Zélande et auparavant, l'Afrique du Sud (42-6) et l'Australie (28-14) pour une victoire sur les Iles du Pacifique (39-13).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.