Accéder au contenu principal

Rennes se positionne derrière Lyon, Marseille piétine

Rennes, vainqueur du PSG (1-0), s'est propulsé à la deuxième place de la Ligue 1, à cinq points du leader Lyon. Les Bretons profitent des autres 0-0 du haut de tableau, de Marseille à Toulouse et de Bordeaux à Sochaux.

Publicité

AFP - Rennes, vainqueur du Paris SG (1-0) dimanche, s'est propulsé à la 2e place de la Ligue 1, à cinq points du leader Lyon freiné par Valenciennes la veille (0-0), profitant des autres 0-0 du haut de tableau, de Marseille à Toulouse et de Bordeaux à Sochaux, lors de la 16e journée.

Les Bretons, une seule défaite au compteur (c'était le 17 août à Grenoble, 1-0), confirment leur bonne forme et leur réussite contre les grosses équipes après avoir déjà fessé Lyon (3-0) et neutralisé Marseille (4-4) et Bordeaux (1-1).

Rennes se retrouve à cinq points de Lyon, même si Nice, dont le match contre Grenoble a été reporté sine die, reste à l'affût. Série brisée en revanche pour le PSG (6e) après quatre succès consécutifs.

Les Marseillais, eux, n'y arrivent plus: à Toulouse, et pourtant dominateurs, ils ont aligné un 3e match sans victoire de rang, un 4e si l'on ajoute la défaite à Liverpool en C1 mercredi (1-0). "Je crois qu'il faut vivre avec ce nul, et on peut vivre avec, parce qu'il nous a manqué quand même un peu pour marquer", a commenté Eric Gerets.

Gourcuff forfait

La contre-performance de Lyon contre Valenciennes (0-0) samedi n'en est du coup pas vraiment une, d'autant que la partie s'est déroulée dans des conditions extrêmes: une pluie battante et une pelouse détrempée. La décision de l'arbitre, M. Coué, de mener le match jusqu'à son terme a fait couler de l'encre et protester l'adjoint aux Sports de la Ville de Lyon, Thierry Braillard, fustigeant une décision "plus que légère".

"A la pause, cela allait encore plus ou moins. Mais au bout de dix minutes de jeu après la mi-temps, c'était impossible de jouer le ballon", avait jugé Claude Puel, pour lequel ce n'était "pas du football". Mais l'OL préfère "oublier" cet épisode plutôt que polémiquer, Jean-Michel Aulas restant muet.

Bordeaux aussi n'a pris qu'un point, chez Sochaux le relégable (0-0) qui pour la première fois n'a pas encaissé de but en championnat. Gourcuff, forfait après avoir ressenti une douleur à une cuisse à l'échauffement, manquait quant à lui son premier match en L1 cette saison.

"Sur l'ensemble du match, un point c'est équitable", a estimé Laurent Blanc, "satisfait sans être euphorique". Mais les Girondins piétinent, avec seulement deux points engrangés en trois matches. Peut-être le nul contre Chelsea mercredi en C1 (1-1) a-t-il érodé les forces bleu marine.

Saint-Etienne fait fort

Nul à Lille aussi, où Lorient a pris un bon point (1-1), un peu contre le cours du jeu. Il faut descendre au 9e rang pour voir, outre Rennes, un autre vainqueur, Le Mans, aux dépens de Caen (2-0). Le MUC se reprend après avoir concédé quatre défaites en cinq matches, tandis que le Stade Malherbe recule juste d'une place (10e). Dans le ventre mou, Monaco l'a emporté à Auxerre (1-0).

Le bas de classement remue davantage: Saint-Etienne a brisé sa spirale négative de sept défaites consécutives en l'emportant à Nancy (2-1). "Cette victoire à l'extérieur ne sera intéressante que si nous réussissons à la bonifier avec un résultat à domicile", a prévenu Alain Perrin.

Les Verts, peut-être mis en confiance par leur qualification pour les 16e de finale de la Coupe de l'UEFA jeudi, à Bruges (1-1), s'extraient de la zone rouge (17e), et y enfoncent Le Havre mais avec un seul point d'avance.

"Quand je vois l'équipe évoluer de cette façon, il y a de quoi être inquiet", a avoué le président normand, Jean-Pierre Louvel, à l'issue de la 6e défaite de son équipe à domicile devant Nantes (2-0), qui a désormais trois points de plus.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.