CRISE FINANCIÈRE - ROYAUME-UNI

Baisse des taux et plans de relance entrent en jeu

Le ministre britannique des Finances, Alistair Darling - admettant que son pays était entré en récession -, a annoncé un plan de relance de 20 milliards de livres, avec une TVA qui passe de 17,5 à 15%.

Publicité

AFP : Il est "presque certain" que le gouvernement britannique fera davantage au cours des prochains mois afin de soutenir l'économie, a déclaré le ministre des Finances Alistair Darling dans un entretien à The Observer, dimanche.

  

Ces déclarations interviennent alors que M. Darling a annoncé lundi un plan de relance de 20 milliards de livres (24 milliards d'euros) dans le but de faire repartir la consommation et de faire face à la récession qui se profile outre-Manche.

  

"En effet, ce serait stupide de dire "le travail est fait", a déclaré le chancelier de l'Echiquier à l'hebdomadaire. "Ceci est quelque chose qui requiert une attention constante".

  

"Je sais qu'il est presque certain que nous allons faire des choses supplémentaires. Les gens l'attendent", a-t-il ajouté.

  

M. Darling a également déclaré à l'hebdomadaire que le gouvernement annoncerait la semaine prochaine de nouvelles mesures pour contraindre les banques britanniques, dont plusieurs ont été renflouées par le gouvernement, à traiter leurs clients de manière équitable.

  

Présentant lundi au Parlement son pré-budget 2009/2010, M. Darling avait admis que le pays était entré en récession, pronostiquant une croissance limitée à 0,75% cette année, avant une contraction entre 0,75% et 1,25% l'an prochain, puis un retour à la croissance en 2010.

  

La mesure-phare de son plan de relance est une baisse au 1er décembre de la TVA, qui passera de 17,5% à 15%.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine