JUSTICE

Eunice Barber condamnée pour violence sur un policier

L'ex-championne du monde d'heptatlon et de saut en longueur Eunice Barber a été condamnée à une amende de 5 000 euros pour refus d'obtempérer, rébellion et outrage à un policier. Elle a qualifié la décision de "plus que de l'injustice".

Publicité

AFP - La championne d'athlétisme Eunice Barber a été condamnée mardi à 5000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Bobigny, qui l'a reconnue coupable de refus d'obtempérer, rébellion et outrage, en 2006 à Saint-Denis.

"Je ne suis coupable de rien", "eux (NDLR: les policiers) savent ce qu'ils ont fait", a réagi l'athlète, en estimant que cette décision était "plus que de l'injustice". "Je vais parler avec mes avocats et on va faire appel", a-t-elle ajouté.

Eunice Barber devra en outre dédommager les six policiers parties civiles, dont le préjudice moral ou de souffrance a été évalué entre 350 et 1050 euros par le juge de la 11e chambre, ainsi que 700 euros pour leurs frais de justice.

L'athlète de 34 ans conteste avoir résisté violemment à une interpellation le 18 mars 2006 près du Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), alors qu'elle s'était engagée au volant de sa voiture dans une voie exceptionnellement interdite.

Elle reconnaît toutefois avoir mordu deux agents pour "protéger" son corps, son "outil de travail". Elle affirme avoir été giflée d'emblée lors de son arrestation par un policier, ce que celui-ci nie, et les accuse d'avoir agi "peut-être" par "racisme".

La procureure Camille Palluel avait requis mercredi deux mois de prison avec sursis contre la championne.

Née à Freetown (Sierra Leone), Barber, qui a acquis la nationalité française en février 1999, a remporté deux titres de championne du monde, en heptathlon en 1999 à Séville (Espagne) et à la longueur en 2003 à Paris.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine