VENDÉE GLOBE

Les responsables contraints de modifier le tracé de la course

Après avoir détecté des morceaux d'iceberg dérivants, la direction du Vendée Globe a pris la décision de "déplacer" la porte des Kerguelen vers le nord-ouest. Objectif : éviter que les skippers ne prennent des risques inutiles.

Publicité

La porte des glaces Kerguelen a été décalée d’environ 130 milles (soit une distance d’environ 230 kilomètres) au nord et de 600 milles à l’ouest, a annoncé la direction du Vendée Globe.


Mises en place pour la première fois cette année, les portes permettent de diminuer les risques de collision avec des "growlers". Ces plaques de glace dérivantes détachées d’icebergs isolés sont de vrais cauchemars pour les skippers évoluant dans les eaux glacées.


Initialement établies en fonction des données statistiques dont disposait l’organisation, les portes peuvent être "déplacées" en cas de nouvelles informations fournies par un satellite chargé de faire une observation en temps réel des glaces dans les mers du sud.

 

 

Pétrels et albatros, Jean Le Cam sur VM-Matériaux est bien dans le Sud

 

Les dernières observations ont permis de détecter deux icebergs et donc des risques de glaces dérivantes aux alentours.


Les données météorologiques ont, en outre, fait apparaître que la route la plus rapide pour rallier les deux portes de l'Atlantique et des Kerguelen, serait d’empanner directement dès le passage de la première porte des glaces pour aller chercher des vents nettement plus favorables au sud.


Une analyse qui a poussé les organisateurs a modifié la tracé de la course et d'obliger les concurrents à ne pas trop s’approcher des hauts-fonds de l’archipel des Kerguelen.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine