ÉTATS-UNIS

Un membre d'Al-Qaïda condamné à 22 ans de prison

L'Algérien Ahmed Ressam, coupable d'avoir preparé un attentat contre l'aéroport de Los Angeles en 2001, devra purger une peine de 22 ans de réclusion. Une condamnation équivalente à celle prononcée en 2005 avant les procédures d'appel.

Publicité

AFP - Ahmed Ressam, un Algérien membre d'Al-Qaïda, a été à nouveau condamné mercredi à 22 ans de prison par un juge fédéral de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest) pour avoir essayé de commettre un attentat à l'aéroport de Los Angeles fin 1999, a-t-on appris auprès du parquet.

"Oui, (il a été condamné à) 22 ans" a déclaré à l'AFP la porte-parole du procureur fédéral de Seattle, Emily Langlie, dans un court message électronique.

Le juge présidant à l'affaire a donc prononcé la même peine qu'en juillet 2005, contre les réquisitions du parquet qui voulait que l'Algérien de 41 ans purge 45 ans de prison. La première peine avait été annulée en appel en 2007. La culpabilité de Ressam avait toutefois été maintenue.

Ressam avait été interpellé en décembre 1999 à la descente d'un ferry dans le nord de l'Etat de Washington, alors qu'il essayait de pénétrer en territoire américain depuis le Canada avec 59 kg d'explosifs et des détonateurs dans sa voiture.

En avril 2001, l'Algérien avait été reconnu coupable d'avoir voulu commettre un attentat à l'aéroport de Los Angeles, l'un des plus grands au monde, à l'occasion du passage à l'an 2000. Les médias américains l'avaient surnommé le "millennium bomber".

Membre du réseau d'Oussama ben Laden, Ressam avait commencé, après son arrestation, par devenir une importante source d'informations pour les policiers américains, britanniques, canadiens et allemands dans leur traque de terroristes.

Sa condamnation avait été repoussée à plusieurs reprises, au fur et à mesure qu'il aidait les autorités. En 2003, il avait cependant cessé toute coopération avec la justice.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine