RD CONGO

Paris déplore un manque d'engagement de l'UE

La présidence française de l'Union européenne (UE) reconnaît que le projet d'envoi de troupes dans l'est de la RD Congo piétine. La majorité des pays de l'UE reste frileuse à l'idée d'une opération de soutien de la Monuc.

Publicité

AFP - Paris, qui assure la présidence de l'Union européenne, a reconnu mercredi un manque de "soutien" au sein de l'UE à l'idée d'une opération pour épauler la Mission de l'ONU en république démocratique du Congo (Monuc).

"Une opération européenne autonome permettant de compléter et d'accompagner le renforcement de la Monuc n'a toujours pas reçu suffisamment de soutien pour pouvoir être mise en place", a déclaré à la presse le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Frédéric Desagneaux.

M. Desagneaux a toutefois ajouté que l'UE continuerait d'examiner la situation en RDC "en fonction des évolutions possibles de cette crise extrêmement grave", et a ajouté que le Comité politique et de sécurité de l'Union européenne (COPS), "se réunira à nouveau pour examiner la situation ce vendredi à Bruxelles".

Le diplomate en chef de l'Union européenne Javier Solana a indiqué mercredi que l'envoi d'une force européenne dans l'est de la RDC n'était toujours pas à l'ordre du jour et que l'ONU ne l'avait d'ailleurs pas formellement demandée.

La Belgique, qui avait plaidé dimanche à la demande de l'ONU pour l'envoi en RDC d'une mission européenne temporaire, avait reconnu mardi soir qu'une telle opération avait très peu de chance d'être menée à bien, faute de volontaire pour la diriger.

Le ministre belge des Affaires étrangères Karel De Gucht avait déclaré dimanche qu'il avait été sollicité par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon pour participer à une opération européenne intérimaire, le temps qu'arrivent les 3.000 hommes supplémentaires prévus par le Conseil de sécurité pour aider la Monuc à faire face au conflit et à la crise humanitaire.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine