FINANCE

La BCE procède à une baisse historique de son taux directeur

La Banque centrale européenne a baissé son principal taux de 0,75 point, pour le ramener à 2,50%, alors que les analystes s'attendaient à une réduction de 0,5 point. C'est la plus forte réduction de l'histoire de l'institution.

Publicité

AFP - La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi d'abaisser de 0,75 point de pourcentage à 2,50% son principal taux directeur, la plus forte réduction de son histoire, a annoncé un porte-parole.

Son président, Jean-Claude Trichet, doit tenir une conférence de presse à Bruxelles à partir de 13H30 GMT pour expliquer la décision du conseil des gouverneurs, qui s'est réuni dans la capitale belge.

La majorité des économistes misait sur une réduction d'un demi-point du principal taux. Mais face à la dégradation rapide de l'économie et la chute brutale de l'inflation, certains avaient espéré un geste plus ferme de la BCE, sous la forme d'une baisse de trois quarts de point.

Plusieurs de ses homologues européennes ont d'ailleurs choisi de frapper de nouveau un grand coup jeudi, signe de l'ampleur de la crise économique.

La Banque d'Angleterre (BoE) a ainsi opté pour une baisse d'un point de pourcentage, à 2%, revenant à un niveau qui n'avait plus été atteint depuis 1951. La banque centrale suédoise (Riksbank) a quant à elle choisi une diminution de 1,75 point de pourcentage de son taux directeur, qui s'établit désormais à 2%.

"En comparaison", la BCE "traîne encore des pieds", a estimé jeudi Jennifer McKeown, économiste de Capital Economics. Mais la dernière baisse annoncée par la BCE, la "plus importante dans son histoire", est "une bonne surprise", a-t-elle ajouté. "L'ampleur de la baisse est un signe encourageant que la BCE commence à réaliser la menace immédiate pesant sur l'économie".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine