BANQUE

Le Crédit suisse prévoit 5 300 licenciements

Le Crédit suisse, deuxième banque helvétique, a annoncé une perte nette de 1,95 milliard d'euros, au quatrième trimestre. L'établissement prévoit par conséquent de réduire son effectif global de 11% via la suppression de 5 300 emplois.

Publicité

AFP - La deuxième banque helvétique Credit Suisse, en difficulté financière, a annoncé jeudi une perte nette d'environ 3 milliards de francs suisses (1,95 milliard d'euros) au quatrième trimestre et prévoit la suppression de 5.300 emplois, soit 11% de son effectif global.

  
La banque prévoit "une perte nette estimée à environ 3 milliards de francs (suisses) à fin novembre 2008, qui reflète l'impact des conditions de marché adverses durant le trimestre et des coûts liés au programme de réduction des risques", selon un communiqué du groupe.

"Une réduction de 5.300 postes est prévue, principalement au sein d'Investment Banking (la division banque d'affaires de Credit Suisse, ndlr), ce qui représente une diminution de 11% de l'effectif global actuel de la banque", poursuit le communiqué.

La banque espère ainsi réduire ses coûts de 2 milliards de francs suisses, ajoute le texte.

Le président du conseil d'administration, le PDG du groupe et celui d'Investment Banking, "ont fait savoir au Conseil d'administration qu'il ne serait pas approprié qu'ils reçoivent une rémunération variable pour 2008", souligne encore le communiqué.

Durement affectée par la crise financière, Credit Suisse a récemment fait appel au secteur privé pour se renflouer contrairement à sa consoeur UBS, première banque du pays, qui a accepté un plan public de recapitalisation.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine