RUSSIE - ÉTATS-UNIS

Une première en 64 ans, un navire de guerre russe traverse le canal de Panama

Un bâtiment de guerre russe est entré vendredi dans le canal de Panama, une première depuis la Seconde Guerre mondiale. Cet événement survient à la suite de manœuvres avec la marine du Venezuela.

Publicité

AFP - Pour la première fois depuis 64 ans, un bâtiment de guerre russe est entré vendredi dans le Canal de Panama, a-t-on appris auprès de l'Autorité du Canal (ACP).

Cet événement est survenu à la suite de manoeuvres avec la Marine du Venezuela qui ont marqué le retour de la présence militaire de Moscou dans les Caraïbes depuis la fin de la "Guerre froide".

Après plusieurs heures à l'ancre dans la baie de Colon, au milieu de nombreux navires marchands, le chasseur de sous-marins "Amiral Chabanenko" a entamé vers 02H00 GMT samedi la traversée du Canal de l'Atlantique au Pacifique, qu'il devrait terminer six ou sept heures plus tard, a-t-on ajouté de même source, sous couvert de l'anonymat.

"La seule fois qu'un évènement similaire s'est produit remonte à plus de 60 ans, en 1944, durant la seconde Guerre mondiale, quand quatre sous-marins soviétiques, après des réparations, sont passés par le Canal de Panama de l'Atlantique au Pacifique", avait indiqué jeudi l'ambassade de Russie au Panama.

"A cette époque, les deux pays faisaient partie de la coalition anti-hitlérienne", avait précisé l'ambassade. Le Canal de Panama était alors sous contrôle des Etats-Unis.

Après sa traversée du Canal, le bâtiment russe mouillera sur sa rive au Panama pendant cinq jours dans l'ancienne base américaine de Rodman, selon la même source à l'Autorité du Canal.

L'escale au Panama est principalement destinée "au ravitaillement du navire en provisions de bord et au repos des marins", avait souligné l'ambassade.

Le chasseur de sous-marins "Amiral Chabanenko", avec ses 451 membres d'équipage, est chargé d'opérations en haute mer contre la piraterie et le terrorisme international.

Les manoeuvres russo-vénézuéliennes dans les Caraïbes, terminées mardi, auront coïncidé avec une période de tensions entre Moscou et Washington concernant le projet de déploiement d'un bouclier antimissile américain en Europe orientale, auquel la Russie est hostile.

"La visite d'amitié du bâtiment russe augmentera encore le prestige international de Panama en tant que grande puissance maritime et du Canal de Panama en tant que voie inter-océanique véritablement neutre", avait-elle ajouté.

Le Premier vice-président et ministre panaméen des Affaires étrangères, Samuel Lewis Navarro, a déclaré jeudi que "comme chacun sait, le Canal de Panama est ouvert à tous les navires du monde, ce qui est inscrit dans les Traités de neutralité".

La Maison Blanche avait souligné qu'elle suivrait de près ces manoeuvres, tout en en minimisant la portée. La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, avait assuré qu'elles ne modifieraient pas "l'équilibre des pouvoirs en Amérique du Sud".

La base américaine Rodman, à l'entrée du Canal côté Pacifique, a été remise au Panama en 1999, dans le cadre de la cession de la zone par les Etats-Unis après 20 ans de double administration panamo-américaine dans le cadre du traité Torrijos-Carter de 1977 établissant la neutralité du canal.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine