FOOTBALL - LIGUE 1

Lyon chute à Nantes, l'OM récupère la deuxième place

L'Olympique de Marseille a battu l'OGC Nice par 2 buts à 1 au stade Vélodrome pour se repositionner derrière Lyon, défait à Nantes (2-1). La troisième place revient à Rennes, malgré un match nul obtenu à Caen (1-1).

Publicité

AFP - Coup de tonnerre: Lyon a chuté à Nantes (2-1), alors que Marseille, dans un climat appesanti par la condamnation de Santos Mirasierra, a renoué avec le succès contre Nice (2-1) et s'est replacé à la 2e place, aux dépens de Rennes, 3e, invaincu depuis 15 matches de L1 (1-1 à Caen) après 17 journées.

Le championnat est relancé. Le leader lyonnais n'a plus gagné depuis 3 matches de L1 (2 défaites, 1 nul). Et les Lyonnais ne disposent que de 3 points d'avance sur l'OM. Le choc Lyon-Marseille la semaine prochaine sera donc capital pour la tête de la L1 en vue de la trêve.

L'OL, à la surprise générale, est tombé à la Beaujoire, vaincu par deux buts de Klasnic (ses premiers de la saison, le premier une minute seulement après son entrée en jeu et un penalty).

Pour l'anecdote, ce match a été marqué aussi par le premier but cette saison pour Piquionne à l'OL. Mais ce n'est pas ce que retiendra Claude Puel, furieux...

Face à l'OM, Kanté a bien résumé la situation pour l'OGC Nice à la mi-temps au micro de Canal +: "On manqué d'expérience". Avec un but contre son camp d'Echouafni et un penalty concédé en première période, le match était plié. La réduction du score de Bamogo n'y changea rien, même si un dernier tir niçois heurta la barre.

Niang blessé

Marseille, qui restait sur quatre matches sans victoire (L1 et C1), a mis fin à la belle série de Nice de 9 matches sans défaite (L1 et Coupe de la Ligue). L'OGC Nice peut toutefois se consoler avec son match en retard contre Grenoble (reporté pour intempéries) qui sera joué mercredi, avec une possibilité pour les Aiglons de revenir dans le haut du classement (actuellement 5e).

Mauvaise nouvelle pour l'OM: Niang, blessé, sera indisponible six semaines. Mais l'actualité à Marseille tourne aussi autour des trois ans et demi de prison infligés à Santos Mirasierra et les menaces d'incidents qui planent sur Marseille-Atletico Madrid mardi en Ligue des champions.

Pape Diouf a pris le micro avant le match contre Nice pour dire son sentiment profond d'injustice et appeler au calme pour la venue des Madrilènes. Même discours chez Eric Gerets: "Tout le monde sait qu'on va nous regarder avec des yeux spéciaux, s'il y a des incidents, cela se terminera mal pour ce club" Ces sages paroles suffiront-elles?

Pour revenir à la L1, Rennes, mené, a finalement égalisé à Caen. Le mental des Rennais, grande interrogation au sujet de cette équipe, n'a pas flanché. Ils s'accrochent à la 3e place.

Les Verts vont mieux

En dépit d'un match peu convaincant vendredi soir en match avancé contre la lanterne rouge Valenciennes (2-1), Bordeaux a fait une bonne opération en revenant à la 4e place. Cavenaghi en a d'ailleurs profité pour rattraper Benzema (actuellement blessé) en tête du classement des meilleurs buteurs du championnat (tous deux à 9 réalisations). Mais Laurent Blanc n'a pas aimé le contenu et veut croire que ses troupes avaient la tête ailleurs, à Rome, forcément, où se jouera l'avenir en C1 des Girondins mardi.

Où va Lille? Depuis sa défaite au Parc des Princes le 9 novembre (1-0), le LOSC ne surprend plus beaucoup. Mais les Dogues ont arraché le nul chez eux contre Toulouse (1-1) et sont 7e, alors que le TFC grimpe à la 6e place.

Le Saint-Etienne d'Alain Perrin poursuit sa convalescence, avec une gifle infligée au Havre (2-0). Les Verts, qui n'avaient plus gagné chez eux depuis le 5 octobre, restent à la 17e place. Président et entraîneur havrais avaient placé leurs joueurs devant leurs responsabilités cette semaine. Il faudra trouver autre chose. Le HAC reste 18e.

Suite et fin de la 17e journée dimanche, avec notamment un bon coup à jouer pour le Paris SG (à 3 points de Bordeaux) au Parc contre Le Mans.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine