RUGBY - COUPE D'EUROPE

Toulouse brille contre Newport, le Stade Français s'incline

Le Stade Toulousain a corrigé Newport 26 à 7, lors de la troisième journée de la Coupe d'Europe de rugby. À Paris, le Stade Français a compromis ses chances de qualifications en s'inclinant face aux Harlequins.

Publicité

Reuters - Le Stade Toulousain et Frédéric Michalak ont brillé samedi face à Newport battu 26-7 alors que le Stade Français s'inclinait 15-10 devant les Harlequins au Stade de France.

Les Parisiens ont ainsi hypothéqué leurs chances de finir à la première place de la poule 4, détenue par les Harlequins, et donc de s'assurer la qualification pour un quart de finale à domicile.

Invaincu en trois matches et bénéficiaire grâce aux quatre essais marqués à Newport d'un bonus offensif, Toulouse est bien installé à la première place de la poule 5 avec 13 points contre cinq à Bath qui recevra Glasgow ce dimanche et à Newport.

Après les flonflons et les animations qui sont la marque de fabrique du Stade Français dans les grandes occasions, deux essais en contre des Harlequins marqués par l'arrière Tom Williams et le centre Jordan Turner-Hall ont vite douché l'enthousiasme des très nombreux spectateurs.

Avec une transformation de l'ouvreur néo-zélandais Nick Evans, les Harlequins menaient 12-0 et se sont attachés à cadenasser le match.

Incapable de faire sauter le verrou défensif, le Stade Français n'a réussi à se mettre sous la dent que trois petits points sur une pénalité convertie par Juan Martin Hernandez à deux minutes de la pause.

Le sort lui a cependant donné un petit coup de pouce sous la forme d'un carton jaune un peu sévère infligé sur l'action qui a mené à la pénalité au demi de mêlée international Daniel Care.

Le Stade Français se devait de marquer très vite après la reprise. Il l'a fait à la 47e minute par le troisième ligne argentin Juan Manuel Leguizamon qui a évité comme un trois-quart centre l'arrière Mike Brown.

Avec la transformation d'Hernandez, les Parisiens sont revenus à deux points 12-10.



MICHALAK DÉCISIF

Dominateurs, ils ne sont pas parvenus à concrétiser et en ont été punis par une pénalité de Nick Evans qui redonnait cinq points d'avance aux Harlequins.

Il restait 12 minutes au Stade Français pour arracher la victoire par un essai transformé.
Dans une fin à haute tension avec horions et échanges verbaux peu amènes, il a échoué malgré deux mêlées, une touche et une pénalité dans les cinq mètres adverses.

Au stade Ernest-Wallon, Toulouse a dû patienter pendant une mi-temps avant de déborder les Gallois de Newport mais ne s'est jamais mis en danger.

Dans un jeu de mouvement, Frédéric Michalak, bien que malheureux dans ses tentatives de but, a joué un rôle majeur par des actions sur trois des quatre essais de son équipe.

Il a offert les deux premiers à Yannick Jauzion à la 12e minute de jeu et à Clément Poitrenaud à la 51e minute de deux passes au pied de haute précision et le troisième à Florian Fritz d'une passe croisée à un quart d'heure de la fin.

Le quatrième essai des Rouge et Noir a été signé par Maxime Médard. Il a été marqué à l'heure de jeu juste après une interruption du match de dix minutes le temps d'évacuer sur une civière, minerve posée sur les cervicales et sous assistance respiratoire le centre australien de Newport Marc Stcherbina.

Les Gallois n'ont sauvé l'honneur qu'à une minute de la sirène par un essai de leur talonneur Steve Jones.

Dans les autres matches au programme samedi après-midi, Castres a été nettement battu 34-3 par le Leinster à Dublin dans la poule 2 où les London Wasps sont allés gagner 25-16 à Edimbourg vendredi soir.

Dans la poule 6, Gloucester s'est imposé 40-17 sur le terrain de Calvisano. Cardiff occupe la première place du groupe après sa victoire 21-17 sur Biarritz, vendredi soir.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine