PAKISTAN - AFGHANISTAN

Un convoi militaire de l'Otan incendié près de Peshawar

Plus de 200 activistes pakistanais ont attaqué un convoi militaire stationné près de Peshawar. Soixante-cinq camions qui transportaient des véhicules militaires à destination de l'Otan en Afghanistan ont été incendiés.

Publicité

AFP - Des insurgés ont attaqué très tôt dimanche un dépôt de l'Otan au Pakistan, incendiant 65 camions devant approvisionner les troupes en Afghanistan et tuant un gardien, a-t-on appris auprès de la police.

Environ 250 insurgés armés, présentés comme étant des talibans, ont encerclé un terminal de l'Otan près de la ville de Peshawar, dans le nord-ouest du pays, et ont désarmé une dizaine de gardiens avant d'arroser les camions d'essence et y mettre le feu, selon la police.

"Ils ont envahi le principal terminal et ont incendié chacun des camions qui s'y trouvait", a précisé un officier de police.

L'un des gardiens a été tué, a précisé à l'AFP Abdul Qadir Qamar, un haut responsable policier. Selon lui, les camions étaient remplis de provisions pour les soldats de l'Otan en Afghanistan.

Les insurgés, qui avaient volé le carburant dans une station-service voisine, se sont enfuis, selon M. Qamar.

Il y a moins d'une semaine, des talibans avaient mis le feu à Peshawar à une dizaine de camions contenant des équipements destinés aux troupes de l'Otan en Afghanistan, et avaient tué deux personnes.

Selon l'officier de police Qamar, après cette attaque, le nombre de gardiens avait été fortement accru autour du terminal mais ils ont été submergés par un nombre bien plus grand d'assaillants.

"Nous préparons une nouvelle stratégie pour éviter de tels incidents", a souligné M. Qamar.

A la mi-novembre, après une attaque des talibans, le Pakistan avait interrompu pendant une semaine la traversée de la passe de Khyber, proche de Peshawar, par les convois acheminant du matériel, notamment du carburant, destiné aux 53.000 soldats de l'Isaf, la coalition de l'Otan, en Afghanistan.

La passe de Khyber, qui mène à l'Afghanistan, constitue une ligne d'approvisionnement stratégique pour les forces de l'Otan.

Un convoi de 15 camions avait été bloqué et pillé par un groupe de talibans dans cette passe montagneuse dont le versant pakistanais est situé dans les zones tribales du nord-ouest du pays.

Les zones tribales sont devenues un repaire pour des groupes de talibans et combattants du réseau islamiste Al-Qaïda qui ont fui l'Afghanistan après le renversement du régime taliban par les Américains en 2001.

Le commandant en chef de l'armée pakistanaise, le général Ashfaq Kayani, reçu pour la première fois par ses homologues de l'Otan à Bruxelles, avait promis le 19 novembre de protéger l'approvisionnement des troupes de l'Alliance atlantique en Afghanistan.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine