SKI ALPIN

Doublé de Svindal qui gagne descente et super-G

Aksel Lund Svindal, qui s'était lourdement blessé l'an dernier sur la même piste de Beaver Creek, a doublé sa victoire en descente vendredi en s'imposant en super-G. Il devance Hermann Maier qui signe aussi son grand retour dans l'élite.

Publicité

AFP - Aksel Lund Svindal, vainqueur samedi du super-G de Beaver Creek au lendemain de son succès en descente, et l'Autrichien Hermann Maier, dauphin du Norvégien dans le Colorado dans la foulée de sa victoire à Lake Louise, ont confirmé leur retour au premier plan.

Svindal, qui a empêché un neuvième succès de Maier sur la Birds of Prey et son 55e en Coupe du monde, a réussi l'exploit d'un doublé victorieux super-G/descente qui n'avait plus été réalisé dans la très chic station du Colorado depuis 1999 et un certain... Hermann Maier.

Maier engrange son deuxième podium d'affilée en super-G, une semaine après sa sensationnelle victoire au Canada. Cela faisait près de quatre ans que "Herminator" n'avait pas réussi pareille performance. En décembre 2004, il avait fini 2e à Val Gardena avant de l'emporter à Kitzbuehel en janvier.

Les deux revenants, qui ont devancé l'Autrichien Michael Walchhofer sur le podium à Beaver Creek, occupent maintenant la tête du classement général de la Coupe du monde, Svindal (285 pts) devant Maier (216).

En gagnant la descente vendredi, Svindal, 25 ans, très grièvement blessé sur la piste de Beaver Creek il y a un an, avait effacé le traumatisme. S'il avait tout intériorisé vendredi, il n'a pas cherché à retenir sa joie samedi dans l'aire d'arrivée, les deux doigts pointés au ciel, tourné vers un nombreux public enivré par sa démonstration de force.

"Aujourd'hui (samedi), je peux vraiment me réjouir. Hier, c'était différent", a expliqué Svindal, qui n'a pas "dormi de la nuit" après son succès.

"Mais Hermann aussi est de retour !, s'est-il exclamé. Il a retrouvé son niveau en super-G. J'espère que ça va être une belle bagarre entre nous deux cette saison."

L'ancien maçon de Flachau (Autriche) a renvoyé le compliment à son cadet de dix ans. "Je suis très fier d'être le dauphin d'Aksel sur ce podium", a déclaré Maier, pas vraiment habitué à ce type de déclarations. "Et je suis aussi très fier de l'avoir battu sur une section de la course."

"J'avais le dossard rouge (de leader de la Coupe du monde de super-G) en arrivant ici et je ne voulais pas repartir d'Amérique du nord sans lui", a ajouté celui qui espère lui aussi une "belle bataille" cette saison.

Le grand perdant du week-end dans le Colorado, avant le géant dimanche, est Bode Miller, parti dans les filets en descente après une lourde chute dont personne ne connaît encore les conséquences physiques, et qui n'a pu sauver que la 14e place en super-G après une faute qui a manqué de le faire sortir.

Le tenant du grand globe de cristal, toujours aussi peu loquace, faisait grise mine dans l'aire d'arrivée. Aux antipodes d'un Svindal et d'un Maier, qui n'en finissent plus d'être de retour.

Classement général de la Coupe du monde après le super-G de Beaver Creek disputé samedi :


1. Aksel Lund Svindal (Nor) 285 points
2. Hermann Maier (Aut) 216
3. Daniel Albrecht (Sui) 185
4. Michael Walchhofer (Aut) 175
5. Didier Defago (Sui) 162
6. Peter Fill (Ita) 159
7. Didier Cuche (Sui) 156
8. Erik Guay (Can) 142
9. Bode Miller (E-U) 139
10. Carlo Janka (Sui) 130
11. Jean-Baptiste Grange (Fra) 122

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine