ISRAËL - HÉBRON

Olmert qualifie de "pogromes" les exactions des colons

Le Premier ministre israélien de transition Ehud Olmert a vivement critiqué les colons qui se sont attaqués à des Palestiniens jeudi à Hébron (Cisjordanie), n'hésitant pas à qualifier les violences commises de "pogromes".

Publicité

AFP - Le Premier ministre israélien de transition Ehud Olmert s'est vivement élevé dimanche contre les exactions perpétrées jeudi par des colons juifs contre des Palestiniens à Hébron (Cisjordanie) qu'il a qualifiées de "pogromes".

"En tant que juif, j'ai honte de ces scènes de juifs ouvrant le feu contre des Arabes innocents à Hébron. Il n'y a pas d'autre définition que le terme +pogrome+ pour qualifier ce que nous avons vu", a affirmé M. Olmert en séance hebdomadaire de cabinet, selon ses propos diffusés par la radio publique.

"Nous sommes les fils d'une nation qui sait ce qu'est un pogrome, et je prononce ces mots après y avoir mûrement réfléchi", a-t-il ajouté.

"J'ai demandé au ministre de la Défense (ndlr: Ehud Barak) et aux instances compétentes de faire tout le possible et d'agir de toutes leurs forces pour stopper ce phénomène partout où s'exerce le contrôle de l'Etat d'Israël, et j'espère que les fauteurs de troubles parmi les colons ne profiteront d'aucun laxisme", a encore dit M. Olmert.

Il a fait allusion aux exactions commises jeudi par des colons en colère à l'encontre de Palestiniens, après leur évacuation manu militari par la police israélienne d'une maison disputée à Hébron.

Des groupes de jeunes colons se sont attaqués à des Palestiniens et à leurs propriétés, et trois Palestiniens ont été blessés par balles.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine