AÉRONAUTIQUE

Qantas doute sur sa fusion avec British Airways

"Il y a une probabilité non négligeable que cela n'aille pas au bout", a déclaré le directeur général de Qantas, Alan Joyce, évoquant le projet de fusion avec British Airways et l'importance des "obstacles à surmonter".

Publicité

REUTERS - Qantas Airways a prévenu lundi des investisseurs qu'il existait un risque non négligeable que les discussions avec British Airways en vue d'une fusion échouent, d'importants obstacles devant encore être surmontés concernant les termes de l'accord.

S'exprimant pour la première fois publiquement depuis que le projet a été dévoilé la semaine dernière, le directeur général de Qantas, Alan Joyce, a déclaré qu'il irait au bout des discussions seulement s'il obtenait la garantie d'en retirer des bénéfices importants pour la compagnie. Il a ajouté qu'il n'en avait pas la certitude pour l'instant.

"Il y a une probabilité non négligeable que cela n'aille pas au bout", a déclaré Joyce à la presse après un déjeuner d'affaires.

"Nous sommes toujours dans une position où il reste d'importants obstacles à surmonter", a-t-il ajouté, évoquant les termes proposés pour la fusion, le déficit des retraites de BA estimé à 2,2 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) et les perspectives économiques.

L'action de Qantas a gagné 7,2%, surperformant l'indice de la Bourse de Sydney <.AXJO> qui a progressé de 4,06%. Un courtier a toutefois attribué cette hausse à la baisse des prix du pétrole.

Quelles synergies ?

Lors d'un discours pendant le déjeuner, Joyce est revenu sur les bénéfices d'une fusion avec BA en termes de chiffre d'affaires et de réduction de coûts mais il a ensuite ajouté devant la presse que des questions demeuraient sur les synergies à attendre de la fusion.

Il a précisé que BA et Qantas avaient décidé la semaine dernière de rendre publiques les négociations en raison d'indiscrétions dans les médias, avant d'ajouter qu'il n'était pas évident de conduire des négociations sous les feux des projecteurs.

"Il n'y a aucune garantie que les discussions se poursuivent. C'est pour cela que j'estime que les fuites ont été quelque peu prématurées", a-t-il dit.

Joyce a rencontré son homologue de British Airways, Willie Walsh, à Hong Kong samedi pour discuter de la fusion, a rapporté lundi le journal Australian Financial Review, selon lequel Joyce fera un compte-rendu des discussions mercredi à son conseil d'administration.

Joyce n'a pas fait de commentaires sur l'état d'avancement des discussions ni fourni de calendrier, précisant seulement que d'importants obstacles restaient à surmonter.

Le directeur général de Qantas a par ailleurs estimé que British Airways, qui est également en discussions de fusion avec l'espagnol Iberia , serait contraint de faire un choix.

"BA est conscient, comme nous le sommes ainsi qu'Iberia, qu'une seule des transactions pourra avoir lieu", a-t-il dit.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine