ISRAËL

La libération de 230 prisonniers palestiniens différée

Israël a repoussé d'une semaine la libération de 230 prisonniers palestiniens, prévue initialement pour la fête de l'Aïd. D'après le gouvernement israélien, le président palestinien Mahmoud Abbas est à l'origine de cette décision.

Publicité

AFP - Israël a reporté d'une semaine la libération de 230 prisonniers palestiniens, prévue initialement mardi, à la demande du président palestinien Mahmoud Abbas, ont indiqué un haut responsable et le bureau du Premier ministre de transition Ehud Olmert.

Selon ce haut responsable, la libération, qui devait avoir lieu en guise de geste de bonne volonté envers M. Abbas à l'occasion de la fête de l'Aïd al-Adha, aura lieu le 15 décembre.

"Le report de la libération des 230 prisonniers est le résultat d'une demande du président de l'Autorité palestinienne" Mahmoud Abbas, a de son côté précisé dans un communiqué le bureau de M. Olmert, sans donner plus de détails.

Une commission spéciale du gouvernement israélien a approuvé dimanche la liste de noms de 230 prisonniers, dont aucun n'est impliqué dans des attaques meurtrières d'Israéliens. Aucun d'entre eux n'est également membre du mouvement islamiste Hamas, qui a pris le contrôle de la bande de Gaza par un coup de force en juin 2007.

Le gouvernement israélien avait approuvé le 30 novembre le principe de la  libération de 250 prisonniers palestiniens comme geste de soutien envers le président Abbas.

Ces libérations ont été promises par Ehud Olmert lors de sa dernière rencontre avec le président palestinien le 17 novembre.

En août dernier, Israël avait libéré 198 prisonniers. Quelque 11.000 Palestiniens sont encore détenus par l'Etat hébreu.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine