MATIÈRES PREMIÈRES

Le groupe minier Rio Tinto supprime 14 000 emplois

Le groupe minier Rio Tinto a annoncé la suppression de 14 000 emplois face à la chute du cours des métaux et le ralentissement de la demande. Le mois dernier, son concurrent BHP Billiton avait finalement renoncé à racheter le groupe.

Publicité

Reuters - Le groupe minier Rio Tinto a annoncé mercredi un plan prévoyant 14.000 suppressions d'emplois, une réduction de ses investissements et des cessions d'actifs pour faire face à la crise.

Le groupe, très endetté, maintiendra néanmoins son dividende.

Ce plan vise à faire face au ralentissement économique mondial dont la rapidité et la gravité sont "sans précédent" précise le groupe australo-britannique dans un communiqué.

Le cours de Bourse de Rio s'est effondré quand son concurrent BHP Billiton a annoncé le mois dernier renoncer à vouloir le racheter.

Outre la suppression de 14.000 emplois, Rio va accroître la gamme des actifs qu'il compte céder, mais a indiqué qu'il était trop tôt pour donner plus de détails.

Pour l'instant, Rio a simplement cédé pour trois milliards de dollars d'actifs.

Rio va dû s'endetter considérablement l'an dernier pour financer l'acquisition du canadien Alcan pour 38 milliards de dollars.

Mais la chute du cours des métaux et le ralentissement de la demande ont déprécié la valeur de ces actifs.

Rio a fini en hausse de 12% mercredi à $37,40 avant l'annonce de son plan.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine