ZIMBABWE

L'épidémie de choléra ne cesse de gagner du terrain

Le choléra progresse au Zimbabwe, où les malades sont de plus en plus nombreux à se rendre dans les pays voisins pour se faire soigner. Selon l'OMS, 60 000 personnes sont menacées de contracter la maladie si rien n'est entrepris.

Publicité

AFP - L'épidémie de choléra au Zimbabwe qui "menace des milliers de personnes" dans le pays, a fait 775 morts depuis le mois d'août, selon un nouveau bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié mercredi.

Un total de 16.141 cas suspects ont été répertoriés, selon les données de l'OMS en date du 9 décembre. Un précédent bilan publié dans la matinée par une autre agence de l'ONU faisait état de 746 morts.

"A peu près la moitié des cas ont été enregistrés à Budiriro, une banlieue surpeuplée de Harare, la capitale", a précisé l'OMS dans un communiqué.

Les autres lieux touchés sont Beitbridge, à la frontière avec l'Afrique du Sud, et Mudzi, près du Mozambique, a ajouté l'agence onusienne estimant que l'épidémie représentait désormais de graves menaces pour la région.

"Le choléra a franchi les frontières de l'Afrique du Sud et du Botswana", indique-t-elle précisant que deux personnes avaient succombé à la maladie et 460 étaient contaminées en Afrique du Sud au 2 décembre, selon des données officielles.

L'OMS s'inquiète par ailleurs d'une augmentation rapide du nombre de malades dans les prochains jours en raison de la saison des pluies et des déplacements de population qu'entraîne la période de Noël.

"Avec le début de la saison des pluies et l'augmentation du déplacement de la population à prévoir à l'approche de Noël, il y a des risques que le choléra ne se propage encore davantage si des mesures importantes ne sont pas prises", explique l'agence.

Selon l'OMS, jusqu'à 60.000 personnes sont menacées de contracter la maladie, si rien n'est entrepris.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine