Accéder au contenu principal

Transfert d'un fonds destiné au paiement des fonctionnaires gazaouis

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a autorisé le transfert de 25 millions de dollars en direction de la bande de Gaza, touchée par une grave crise de liquidités depuis le blocus imposé par l'État hébreu.

Publicité

Israël a autorisé mercredi le transfert de 100 millions de shekels (25 millions de dollars) vers la bande de Gaza pour le paiement des fonctionnaires du territoire, touché par une crise de liquidités en raison du blocus.

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a autorisé le transfert de cette somme depuis des banques de Cisjordanie occupée vers la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, a indiqué un communiqué.

Un responsable du Trésor palestinien à Gaza a toutefois précisé à l'AFP en début de soirée que cette somme n'avait pas encore été transférée. "Si Israël ne met aucun obstacle, les 100 millions devraient être transférés demain" jeudi, a-t-il ajouté sous couvert de l'anonymat.

Selon le communiqué, Israël a accepté de transférer ces fonds à la suite d'une "requête personnelle" du Premier ministre palestinien Salam Fayyad et de Stanley Fischer, le président de la Banque centrale d'Israël, "au regard de la grave crise de liquidités à Gaza".

Les banques de Gaza ont fermé leurs portes jeudi ne pouvant plus assurer les services à leurs clients, dans l'impossibilité de retirer l'argent de leurs comptes.

La somme qui doit être transférée jeudi est très inférieure aux plus 250 millions de shekels (63 millions de dollars) nécessaires, selon M. Fayyad, pour accomplir les transactions liées aux salaires des fonctionnaires palestiniens.

"Nous avons besoin de 70 à 75 millions de dollars pour (verser) les salaires, et ce tous les mois. Pas seulement une seule fois", a indiqué à l'AFP le ministre de l'économie palestinien, Kamel Hassouneh.

La Banque mondiale avait appelé samedi Israël à autoriser le transfert de billets de banque à Gaza, avertissant que la crise de liquidités pourrait provoquer l'effondrement du système bancaire dans ce territoire palestinien sous blocus israélien.

L'Autorité palestinienne a été délogée de Gaza par le Hamas en juin 2007 mais continue de verser les salaires de quelque 70.000 fonctionnaires dans ce territoire.

Israël a renforcé en novembre le blocus imposé à Gaza depuis juin 2007, fermant tous les points de passage du territoire et n'autorisant qu'exceptionnellement l'entrée de produits de base et d'aide humanitaire.

Cette mesure a été adoptée en riposte à la reprise des tirs de roquettes de Gaza vers Israël après une opération israélienne dans ce territoire.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.