POLITIQUE

Julliard affirme que Sarkozy l'a soutenu contre le CPE

L'ancien leader étudiant Bruno Julliard, invité par la radio Le Mouv', a affirmé que Nicolas Sarkozy, lorsqu'il était ministre de l'Intérieur de Dominique de Villepin, l'a soutenu à l'occasion des manifestations anti-CPE de 2006.

Publicité

Reuters - L'ancien leader étudiant Bruno Julliard affirme que Nicolas Sarkozy l'a encouragé lors des manifestations anti-CPE de 2006 en raison de sa rivalité avec Dominique de Villepin, alors Premier ministre.

Invité sur le site internet Le Post et la radio Le Mouv, le secrétaire à l'Education du Parti socialiste estime que l'Unef, qu'il dirigeait à l'époque, a bénéficié d'une "instrumentalisation volontaire" due à "une bataille à la tête de l'Etat."

Nicolas Sarkozy était alors ministre de l'Intérieur de Dominique de Villepin, un rival potentiel au sein de l'UMP pour l'élection présidentielle de 2007.

"La position officielle publique de Sarkozy était de dire qu'il soutenait le gouvernement Chirac et Villepin, donc qu'il ne voulait pas du retrait du CPE", a avancé Bruno Julliard.

"Puis il m'avait appelé à la fin d'une manif en gros en me disant qu'il était mon premier soutien et que lui, demandait le retrait du CPE."

Le responsable socialiste a ajouté : "C'est vrai que, factuellement, nos intérêts à ce moment-là étaient plutôt convergents. Lui, parce qu'il veut la tête de Villepin et nous, parce qu'on veut la tête du CPE."

Ces propos n'ont pas été commentés dans l'immédiat par la présidence de la République.

Lors des manifestations étudiantes contre le Contrat première embauche, Nicolas Sarkozy avait proposé la "non application" du projet pour permettre la recherche d'un compromis. Le dispositif a été finalement retiré.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine