GOLFE D'ADEN

Les pirates somaliens relâchent le pétrolier grec MT Action

Selon les autorités kenyanes, le MT Action, un pétrolier grec capturé par des pirates somaliens en octobre dans les eaux du golfe d'Aden, a été relâché par ses ravisseurs. Trois membres de l'équipage seraient présumés morts.

Publicité

AFP - Des pirates somaliens ont relâché un pétrolier grec capturé en octobre, mais trois membres d'équipage du navire sont présumés morts, a-t-on appris de source maritime kenyane samedi.

"Le MT Action a été relâché par les pirates", a indiqué Andrew Mwangura, responsable du programme d'assistance kenyan sur les côtes d'Afrique de l'est, dans un communiqué.

"Il est à craindre que trois membres d'équipage aient perdu la vie dans des circonstances non élucidées", a-t-il ajouté, sans préciser si une rançon avait été versée pour que le navire soit libéré.

Le MT Action, battant pavillon panaméen, et les 20 membres d'équipage qui le composent avaient été saisis le 10 octobre dans le Golfe d'Aden.

Selon le Bureau maritime international (BMI), une centaine de navires ont été attaqués depuis le début de l'année dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie.

Les pirates somaliens détiennent toujours au moins 14 navires étrangers et plus de 300 membres d'équipage moyennant rançon, dont un cargo ukrainien et un super-pétrolier appartenant à l'Arabie saoudite qui transporte deux millions de barils de brut.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine