Accéder au contenu principal

L'OM rate une occasion de devenir leader, Lyon reste en tête

Marseille n'a pas su saisir l'occasion de prendre la première place du classement de la Ligue 1 et fait match nul (0-0) contre Lyon à Gerland. L'OL reste donc en tête mais ne dispose que de trois points d'avance sur Marseille.

Publicité

AFP - Lyon a conservé sa place de leader de la Ligue 1 de football et ses trois points d'avance sur Marseille, son dauphin, après le match nul entre les deux équipes (0-0), dimanche au stade de Gerland au terme d'un sommet de la 18e journée du Championnat peu spectaculaire.

Même si les deux formations n'ont pas développé de grandes envolées offensives, le niveau technique de la rencontre a été plutôt bon et ce score de parité peut satisfaire les deux clubs, même si l'OL n'a plus gagné depuis quatre journées (2 défaites, 2 nuls).

Pourtant l'OM, invaincu à l'extérieur en Ligue 1 depuis le 13 janvier 2008 et une défaite à Rennes (3-1), et qui manque pour la quatrième fois l'occasion de prendre la tête du classement cette saison, avait affiché des intentions audacieuses avec une composition d'équipe portée vers l'attaque.

Malgré l'absence de Mamadou Niang, blessé, l'entraîneur Eric Gerets avait aligné Baky Koné et Hatem Ben Arfa en pointe, et trois milieux offensifs, Boudewijn Zenden, Mathieu Valbuena et Karim Ziani.

Hélas pour les Phocéens, Ben Arfa, dont c'était le retour à Lyon et surveillé de près, n'a pas eu l'influence espérée et Marseille ne s'est créé que deux possibilités en première période, par Zenden à la réception d'un centre de Valbuena (34) et sur un tir de ce même Valbuena, à bout portant, repoussé par le gardien Hugo Lloris (35).

Coups francs

De son côté l'OL a de nouveau déçu. Les Lyonnais n'ont plus gagné depuis le 25 novembre et leur victoire sur la Fiorentina à Florence en Ligue des Champions (2-1) pour ce qui reste certainement leur meilleur match de la saison.

Ils restent sur deux nuls à domicile et deux défaites dont l'une en C1, mercredi face au Bayern Munich (3-2).

Face à un adversaire supérieur dans l'animation offensive, les Rhodaniens ont pris le parti d'être attentistes.

Toutefois, avec Karim Benzema et Juninho qui ont fait l'objet d'un marquage très serré, ils se sont montrés assez limités pour enchaîner après la récupération du ballon.

Et comme souvent dans ces cas-là pour s'en sortir, ils s'en sont souvent remis au duo Benzema-Ederson ou aux coups francs de Juninho, que Jean-Alain Boumsong manquait de peu de reprendre victorieusement à deux reprises (28, 37).

Par ailleurs, Zenden revenait bien sur une tentative de Benzema (18), avant un bon tir de Sidney Govou de peu à côté à la suite d'une passe d'Ederson (43).

Après la mi-temps, Juninho était de nouveau menaçant par un coup franc excentré sur l'aile droite mais bien arrêté par le gardien Steve Mandanda (59), alors que le Marseillais Ziani inquiétait Lloris sur coup franc également (78). 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.