LIGUE 1

L'OM défie Lyon sur ses terres pour une place de leader

Marseille a la possibilité de ravir la première place à l'OL en cas de victoire, ce soir, au stade de Gerland. Les hommes d'Éric Gerets auront face à eux des Lyonnais sous pression, qui restent sur une série de trois matchs sans victoire.

Publicité

AFP - Lyon, leader de la Ligue 1 de football, en quête de réaction après trois matches sans succès, peut perdre la tête du classement dimanche à la faveur d'une victoire de Marseille dans le match au sommet du championnat qui oppose les deux clubs, dimanche au stade de Gerland.


Lyon joue sa tête. L'OL a trois points d'avance sur l'OM qui peut lui ravir sa place de leader en gagnant et au bénéfice de la différence de buts (+12 contre + 10 en faveur des Marseillais).

Ces derniers ont la meilleure attaque du championnat (33 buts) alors que les Lyonnais possèdent la défense la plus solide (12 buts concédés).

"Marseille est un prétendant au titre et un concurrent direct. Nous les recevons avec la perspective de reléguer l'OM à six points. C'est un super challenge, très motivant", souligne l'entraîneur de l'OL, Claude Puel qui se méfie du "potentiel offensif" de son adversaire.

"Cela ressemble au match contre Bordeaux. Ce serait simplement un bon coup pour nous si nous gagnons. Un nul serait une déception", estime Karim Benzema.

"L'OM va à Lyon d'abord avec l'idée de ne pas perdre", dit de son côté le technicien marseillais Eric Gerets, ajoutant que son équipe "saura cependant prendre les risques nécessaires pour gagner, mais sans nous suicider".

"Etre 2e à 3 pts est la meilleure situation pour rencontrer Lyon". Nous la sentons plus que jamais cette première place!", ajoute le Belge.



.Des occasions manquées. C'est la quatrième fois de la saison que l'OM peut revenir sur Lyon.

Lors des précédentes possibilités, les Marseillais ont déjoué notamment contre Paris Saint-Germain (défaite 2-4).

Pour dédramatiser, le capitaine Lorik Cana affirme que "l'OM n'est pas dans une logique de résultat impératif" et que ce rendez-vous est abordé "avec beaucoup de sérénité".

"Cela dit, nous ne sommes pas fait pour défendre tout un match, nous ne sommes pas fait pour cela", assure Cana, observant aussi que "la plus grosse force de l'OL, c'est leur très gros mental, comme ils l'ont montré devant le Bayern".



.L'OL en quête de réaction. Les Lyonnais n'ont plus gagné depuis le 25 novembre et leur victoire à Florence contre la Fiorentina (2-1) en Ligue des champions. Ils restent sur deux défaites à Nantes (2-1) et contre le Bayern Munich (3-2) et un nul à domicile face au dernier, Valenciennes (0-0).

La dernière victoire des Lyonnais en championnat a été acquise contre Bordeaux (2-1) à l'occasion du précédent sommet de la Ligue 1, le 22 novembre à Gerland.

Rien de mieux qu'un grand match à domicile pour réagir.



.Juninho et Cris de retour. L'OL reste privé de plusieurs joueurs (Bodmer, Réveillère, Clerc, Pjanic, Piquionne) mais va retrouver dimanche Juninho qui a purgé trois matches de suspension, deux en L1 et un en Ligue des Champions, mais aussi Cris en défense centrale où ce dernier devrait être associé à Jean-Alain Boumsong.

John Mensah devrait glisser dans le couloir droit en remplacement du jeune et inexpérimenté Lamine Gassama. Lyon paraît ainsi mieux armé contre l'OM qu'il ne l'était mercredi face au Bayern.



.Niang absent. Le principal handicap de l'OM est évidemment l'absence de Niang, son co-meilleur buteur (6 buts comme Koné et Ben Arfa), qui avait été excellent la saison dernière lors de la victoire 2-1. Le doute est permis sur la titularisation de Samassa, Eric Gerets pouvant aligner Bakary Koné en pointe avec Mathieu Valbuena à droite et Hatem Ben Arfa à gauche. Même si Gerets, mystérieux, a affirmé qu'il réservait un "rôle particulier" à Ben Arfa.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine