AFGHANISTAN

L’Afghanistan prêt à "accueillir plus de troupes américaines"

Alors que le président George W. Bush fait une tournée d’adieu en Afghanistan, le ministre afghan des Affaires étrangères explique qu’il voudrait voir un renfort des troupes américaines, tout en préconisant le dialogue avec les Taliban.

Publicité

Le gouvernement afghan est ouvert au dialogue avec les insurgés qui seraient prêts à rendre les armes, selon le ministre des Affaires étrangères Rangeen Dadfar Spanta, dans une interview accordée à FRANCE 24.

"L’Afghanistan est prêt à discuter avec les Taliban. A la seule condition qu’ils soient prêts à déposer les armes et acceptent la Constitution démocratique afghane ", déclare M. Spanta. C’est de notre responsabilité, pour assurer la paix et la prospérité du peuple afghan."

Ces affirmations du ministre des Affaires étrangères coïncident avec la visite surprise de George W. Bush. Aux côtés de son homologue afghan Hamid Karzaï, le président américain s’est dit déterminé à assurer une présence militaire durable dans le pays.

 

"L’Afghanistan ne laissera pas partir la communauté internationale"


Le président Karzaï a reconnu que son pays avait besoin de l’aide des troupes étrangères sur son territoire. Il n’est pas encore question d’établir un calendrier de retrait des troupes américaines, a-t-il ajouté.

"L’Afghanistan ne laissera pas partir la communauté internationale tant que le pays ne sera pas totalement rétabli, tant que nous ne sommes pas assez forts pour défendre notre territoire, tant que notre économie n’est pas assez puissante."

Le ministre Spanta déclare que son pays est toujours "très reconnaissant envers les Etats-Unis et envers le président George W. Bush pour sa générosité, son soutien et sa collaboration avec le peuple afghan."

Le ministre afghan a accueilli favorablement l’appel du président élu Barack Obama pour accroître les troupes américaines en Afghanistan. Mais, selon lui, un renforcement militaire doit s’inscrire dans la continuité de la stratégie actuelle.


"La question sécuritaire et le trafic de drogue sont liés"


Les forces étrangères doivent se déployer "dans des endroits dangereux ", plaide-t-il, "dans le sud du pays, par exemple, pour mettre un terme aux activités terroristes qui se déploient de part et d’autre de la frontière".

Le ministre des Affaires étrangères estime que la culture de pavot a chuté de 19%. "La question sécuritaire et le trafic de drogue sont intimement liés", insiste-t-il.

Près de 70 000 soldats de la communauté internationale sont établis en Afghanistan pour combattre la rébellion talibane, en pleine expansion depuis le départ du régime taliban en 2001.

L'année 2008 a été l’une des plus meurtrières pour les troupes étrangères depuis 2001. Le général américain David McKiernan, qui commande les forces internationales en Afghanistan, a demandé l’envoi de 20 000 soldats américains supplémentaires.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine