IRAK - VISITE DE BUSH

L'ex-avocat de Saddam prêt à défendre le jeteur de chaussures

Un ancien avocat irakien de Saddam Hussein assure que lui et plus de 200 avocats offrent leurs services pour défendre le journaliste qui a jeté ses chaussures au visage du président américain George W. Bush dimanche à Bagdad.

Publicité

AFP - Un ancien avocat irakien de Saddam Hussein a assuré lundi qu'il préparait la défense du journaliste ayant lancé une paire de chaussures sur le président américain George W. Bush la veille à Bagdad, et affirmé qu'au moins 200 confrères proposaient leurs services gratuitement.

"A ce stade, quelque 200 avocats irakiens mais aussi d'autres (nationalités), dont des Américains, ont exprimé le souhait de défendre le journaliste gratuitement", a dit à l'AFP Khalil Doulaïmi, basé à Amman.

"J'ai pris la décision dimanche soir de défendre cet homme (...). Je suis en train de contacter des associations de barreaux arabes afin de former une équipe pour sa défense", a-t-il ajouté.

Mountazer al-Zaïdi, 29 ans, journaliste de la chaîne irakienne al-Bagdadia, a été arrêté dimanche après avoir jeté ses chaussures en direction du président américain et l'avoir traité de "chien", en pleine conférence de presse à Bagdad.

Alors qu'il était expulsé de la salle, il a ajouté à l'attention de M. Bush: "Vous êtes responsables de la mort de milliers d'Irakiens".

"Pour un Irakien c'est la moindre des choses à faire à Bush, un tyran criminel qui a tué deux millions de personnes en Irak et en Afghanistan", a réagi Me Doulaïmi, un ancien avocat du dictateur Saddam Hussein, chassé du pouvoir lors de l'invasion américaine de l'Irak en 2003 et pendu fin 2006.

"Zaïdi devrait être libéré immédiatement", a-t-il poursuivi.

Du Caire où il est basé, l'employeur de M. Zaïdi a également demandé sa libération immédiate, mais le gouvernement irakien a qualifié le geste du journaliste d'"acte honteux".

Selon un avocat irakien interrogé par l'AFP, Tarek Harb, il risque "au minimum deux ans de prison" s'il est poursuivi pour "insulte à un chef de l'Etat étranger en visite en Irak".

"Notre défense de Zaïdi sera fondée sur le fait que les Etats-Unis occupent l'Irak et que la résistance est légitime, par tous les moyens, y compris jeter des chaussures", a encore fait valoir Khalil Doulaïmi.

Le journal jordanien indépendant Al-Ghad a lui estimé lundi dans un éditorial que "lancer des chaussures sur Bush (...) symbolisait à quel point les Irakiens et les Arabes détestent" le président américain.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine