AFFAIRE MADOFF

La liste des banques victimes de la fraude s'allonge

L'escroquerie du gérant de fonds Bernard Madoff touche des banques du monde entier. Santander en Espagne, Natixis en France, RBS en Écosse et Nomura au Japon figurent parmi les principales victimes de cette fraude planétaire.

Publicité

AFP - La liste des banques touchées par la gigantesque fraude Madoff, du nom du financier américain qui a grugé à hauteur de 50 milliards de dollars des centaines d'investisseurs, s'allonge d'heure en heure et s'étend à travers la planète.

Voici un point de la situation lundi à 12H00 (10H00 GMT)


FRANCE :

- BNP-Paribas estime à 350 millions d'euros ses pertes liées à cette fraude.

- Natixis, filiale de la Caisse d'Epargne et de la Banque Populaire, a avancé une perte potentielle pouvant aller jusqu'à 450 millions d'euros.

- La Société Générale, qui avait perdu 5 milliards d'euros dans l'affaire Jérôme Kerviel, est moins touchée, avec une "exposition négligeable, inférieure à 10 millions d'euros".

- L'assureur Axa évoque une perte nette "bien inférieure" à 100 millions d'euros.


ESPAGNE :

Les banques espagnoles seraient exposées à des pertes beaucoup plus élevées.


- La Banque Santander, deuxième banque européenne de par sa capitalisation, a annoncé dimanche soir que les clients de son fonds spéculatif Optimal, pouvaient perdre jusqu'à 2,3 milliards d'euros

- BBVA, deuxième banque espagnole, pourrait perdre jusqu'à 300 millions d'euros, selon un communiqué publié lundi.


SUISSE

Selon le journal Le Temps, les pertes pour la place financière suisse pourraient s'élever à 5 milliards de francs suisses (3,2 milliards d'euros).


- La banque Union Bancaire Privée, qui investit dans les hedge funds (fonds spéculatifs, ndlr), aurait perdu 1 milliard de francs suisses (650 M d'euros)

- La banque genevoise Benedict Hentsch a annoncé une perte de 56 millions de francs suisses, soit 5% de ses actifs sous gestion.

- La société EIM Group, contrôlée par le milliardaire Arpad Busson, et spécialisée dans les hedge funds, est affectée à hauteur de 230 millions de dollars, selon la presse.

- La banque privée Reichmuth & Cie, établie à Lucerne, a indiqué avoir perdu 385 millions de francs suisses

- UBS et Credit Suisse ne seraient pas touchées.


ITALIE

- Le géant bancaire UniCredit a indiqué lundi avoir perdu environ 75 millions d'euros dans cette fraude.


GRANDE-BRETAGNE

- le fonds d'investissement britannique Man Group a annoncé lundi avoir investi 360 millions de dollars dans deux fonds gérés par Madoff.

Cette somme pourrait être complètement perdue, selon Man Group.

- HSBC, numéro 3 bancaire mondial par sa capitalisation, pourrait avoir une exposition d'un milliard de dollars.

- RBS (Royal Bank of Scotland) a indiqué pour sa part lundi matin qu'elle pourrait perdre jusqu'à 450 millions d'euros dans cette affaire.


JAPON et COREE DU SUD

- Au Japon, la banque Nomura a annoncé une perte potentielle pouvant aller jusqu'à 303 millions de dollars.


- En Corée du Sud, des sociétés financières et des compagnies d'assurance pourraient perdre 95 millions de dollars, dont 50 millions investis par une seule compagnie, dont le nom n'a pas été révélé.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine