RELIGION

L'Unesco réunit imams et rabbins pour promouvoir la paix

À Paris, l'Unesco accueille le Congrès mondial des imams et des rabbins. Les religieux ont notamment entamé une réflexion autour de "nouvelles actions" pour la paix au Proche-Orient. La réunion doit se terminer mercredi.

Publicité

AFP - Des imams et des rabbins, notamment d'Israël et des Territoires palestiniens, se sont réunis lundi au siège de l'Unesco à Paris pour tenter de promouvoir de "nouvelles actions" pour la paix au Proche-orient.

Président en exercice de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI), le président sénégalais Abdoulaye Wade, a affirmé en ouverture de la réunion que ces religieux avaient la "mission sacrée d'entretenir la flamme de la paix" car elle est une dimension essentielle du monothéisme".

Il les a appelés à donner leur "précieuse caution morale et spirituelle" à "toux ceux qui veulent qu'Israéliens et Palestiniens se libèrent du spectre de la guerre", 60 ans après le début du conflit au Proche-orient.

Dans un discours ponctué de références au Coran, M. Wade a affirmé que "le camp de Dieu est celui de la paix" et que le rêve de deux Etats, israélien et palestinien "vivant côte à côte et dans la paix est à notre portée".

Co-fondateur du Congrès Mondial des imams et rabbins pour la paix, Alain Michel, a appelé ces religieux à faire entendre leur voix "parce que les gouvernements n'ont pas permis de régler le problème et qu'on sait que le conflit ne se règlera jamais par la voie militaire".

"Si vous, religieux, vous vous engagez pour la paix, nul doute que les populations vous suivront", a-t-il dit à leur adresse, leur demandant par ailleurs de "délégitimer les violences faites au nom de Dieu" et de "marginaliser et mettre hors la loi tous les fanatiques".

"Je suis convaincu que par vous, la paix n'est pas pour demain mais pour aujourd'hui", a-t-il conclu.

Quelque 85 personnalités assistaient à ce troisième Congrès mondial des imams et rabbins pour la paix, organisé par une fondation suisse, Hommes de Parole.

Outre les religieux d'Israël et des territoires palestiniens, des participants étaient venus d'Égypte, d'Iran, de Russie, d'Arabie saoudite, de Syrie et des Etats-Unis.

La réunion doit se terminer mercredi par l'adoption d'une déclaration finale.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine