PROCHE-ORIENT

L'ONU adopte une résolution de soutien au processus de paix

Pour la première fois depuis cinq ans, le Conseil de sécurité des Nations unies a entériné une résolution encourageant le processus de paix dans la région et prônant la coexistence pacifique entre Israël et les Palestiniens.

Publicité

AFP - Israël et l'Autorité palestinienne se sont félicités mardi de l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution de soutien au processus de paix au Proche-Orient, la première depuis cinq ans.

"Israël accueille favorablement le soutien sans équivoque exprimé par le Conseil de sécurité en faveur de négociations directes et bilatérales entre Israël et les Palestiniens", indique le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Avec cette résolution, la communauté internationale a "émis un message clair au régime terroriste du Hamas dans la bande de Gaza", dit-il, en allusion au groupe islamiste qui contrôle ce territoire après un coup de force contre le mouvement Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas en juin 2007.

Citant la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, le communiqué souligne que la résolution "respecte les principes établis par les deux parties (Israël et l'Autorité palestinienne), à savoir des négociations directes bilatérales sans intervention internationale, basées sur le principe que rien n'est conclu tant que tout n'est pas conclu".

Mme Livni a ainsi réaffirmé son opposition à un accord partiel.

"Israël va continuer à mener des négociations bilatérales avec l'Autorité palestinienne mais celles-ci doivent être accompagnées en parallèle par des efforts sans compromis visant le régime du Hamas et les groupes terroristes qui prennent des civils (israéliens) pour cibles", a-t-elle poursuivi.

A Ramallah en Cisjordanie, le porte-parole de la présidence de l'Autorité palestinienne, Nabil Abou Roudeina, a jugé "encourageante la résolution du Conseil de sécurité, surtout qu'elle réclame la poursuite du processus de paix avec le total soutien de la communauté internationale et permet de garder l'espoir en vue de la paix" dans la région.

"Nous demandons au Conseil de sécurité et au Quartette (pour le Proche-Orient) d'agir vite auprès des parties israélienne et palestinienne en vue de parvenir à un accord de paix", a déclaré M. Roudeina à l'AFP.

De son côté, l'un des principaux négociateurs palestiniens, Saëb Erakat, a parlé de "démarche positive", tout en espérant que cette résolution "ne sera pas ajoutée aux archives des autres résolutions qui n'ont pas été appliquées".

"Nous voulons des décisions contraignantes pour Israël afin qu'il cesse ses activités de colonisation et son occupation des territoires palestiniens occupés depuis 1967, y compris Jérusalem-est", a-t-il dit.

La résolution de l'ONU, issue d'une initiative russo-américaine, soutient le processus de paix au Proche-Orient relancé il y a un an à Annapolis (Etats-Unis), avec pour objectif la coexistence pacifique de deux Etats israélien et palestinien.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine