ARGENTINE

La libération de "l'ange blond de la mort" suspendue

La justice argentine a suspendu l'ordre de libération de l'ancien capitaine Alfredo Astiz. Surnommé "l'ange blond de la mort", il est accusé de crimes contre l'humanité commis sous la dictature (1976-1983).

Publicité

AFP - La justice argentine a suspendu vendredi l'ordre de libération de l'ex-capitaine de la marine Alfredo Astiz, accusé de crimes contre l'humanité commis sous la dictature (1976-1983), a annoncé l'agence gouvernementale Télam.

La mesure a été adoptée à peine deux heures après l'annonce du gouvernement argentin de faire appel d'un ordre de la libération d'Astiz devant la Cour suprême de justice afin que l'ex-capitaine de la marine demeure en prison jusqu'à l'heure de son procès.

La Cour de Cassation jeudi avait ordonné la libération d'Astiz, dit "l'ange blond de la mort" ainsi que celle d'autres officiers, accusés de crimes contre l'humanité, arguant du fait qu'ils avaient passé deux ans en prison sans condamnation.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine