VENDÉE GLOBE

Malgré une mer agitée, Yann Eliès a pu être évacué

Immobilisé par une fracture du fémur gauche, le navigateur Yann Eliès a pu être évacué, malgré des conditions difficiles, à bord du navire de la marine australienne spécialement dépêchée pour lui porter secours, rapporte Marc Guillemot.

Publicité

AFP - Le skippeur Yann Eliès (Generali), victime d'une grave blessure jeudi dans le Vendée Globe, a été évacué samedi peu avant 12h00 (11h00 GMT) à bord de la frégate australienne HMAS Arunta, selon le témoignage de Marc Guillemot (Safran), transmis samedi en direct avec le PC course à Paris.

Marc Guillemot a fait cette annonce au PC course après s'être entretenu avec le commandant du bateau.

L'annonce a été accueillie par des applaudissements au PC course.

L'évacuation de Yann Elies, qui souffre d'une fracture du fémur gauche, s'est déroulée en trois temps.

Une frégate australienne spécialement dépêchée sur zone, le HMAS Arunta, partie vendredi de Fremantle (côte ouest), a d'abord procédé à la mise à l'eau d'un zodiac pour approcher le bateau de Yann Eliès.

Puis deux hommes, parmi lesquels un médecin civil, sont montés vers 09h40 GMT sur le bateau de Yann Elies, avant de préparer et de procéder à son évacuation.

Les opérations ont lieu dans l'océan Indien, à environ 800 milles (1500 km) au sud des côtes australiennes.

Yann Eliès, 34 ans, occupait la 8e place du Vendée Globe, lorsqu'il a été victime, jeudi, d'une fracture du fémur. Il a heurté le "balcon" (triangle métallique) alors qu'il effectuait une manoeuvre à l'avant de son voilier.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine