NATATION

Marseille bat le record du monde du 4x100 mètres

Le Cercle des nageurs de Marseille (CNM) est entré dans l'histoire de la natation en s'emparant du record du monde du 4x100 mètres nage libre lors des championnats de France interclubs petit bassin organisés à Istres.

Publicité

AFP - Les nageurs de Marseille Grégory Mallet, Fabien Gilot, William Meynard et Frédérick Bousquet ont très largement battu le record du monde du relais 4x100 m nage libre en 3 min 04 sec 98/100, samedi à Istres (Bouches-du-Rhône) lors des Championnats de France interclubs petit bassin.

L'ancien record, en 3 min 08 sec 44/100, était détenu par les Etats-Unis depuis le 9 avril 2008 à Manchester (Angleterre).

Les nageurs du Cercle des nageurs de Marseille (CNM) avaient déjà établi dans le même bassin un record sur cette distance le 22 décembre 2007, en 3 min 08 sec et 29/100, avec Romain Caffet à la place de William Meynard.

Mais ce record n'avait pas été homologué par la Fédération internationale de natation (Fina) car il avait été battu au départ d'un 10X100 m.

Les nageurs du CNM ont toujours été en dessous de la meilleure marque mondiale samedi.

"Les Américains risquent de passer un mauvais Noël", a plaisanté Bousquet, qui a conclu le relais marseillais.

Trois des relayeurs marseillais, Bousquet, Gilot et Mallet, ce dernier en tant que remplaçant, étaient membre du relais français ayant obtenu l'argent sur 4X100 m nage libre aux jeux Olympiques de Pékin, avec l'Antibois Alain Bernard.

C'est Gilot, parti 2e derrière Mallet, qui a établi le meilleur temps de passage en 44 sec 92/100. Bousquet a réussi 45 sec 00, Mallet 47 sec 41/100 et Meynard 47 sec 65/100.

"On entre dans l'histoire. Battre le record du monde d'une équipe nationale en club, c'est très rare!", s'est réjoui Gilot, tandis que Mallet précisait: "pour un problème de règlement, notre record n'avait pas été homologué l'an dernier. On avait à coeur de le refaire, en moins de 3 min 05 sec".

"Le Cercle est conquérant et vise l'excellence, et le relais incarne cet esprit de conquête. Nous avons envoyé un message. Nous souhaitons désormais nous confronter à d'autres équipes. Nous sommes compétiteurs et là, il manquait d'autres nageurs à nos côtés", a également déclaré Bousquet, en allusion au fait que les nageurs marseillais étaient seul dans le bassin, "sans autre adversaire que le chrono".

"Ils sont capables de faire encore mieux et tomber sous les 3 min 04 sec", a aussi lancé le manageur sportif du CNM, Romain Barnier.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine