BANDE DE GAZA

Premiers tirs de mortier palestiniens sur Israël depuis la fin de la trêve

La branche armée du Hamas a revendiqué ses premiers tirs d'obus de mortier sur Israël depuis la fin de la trêve. Tsahal a confirmé que quatre obus était tombés. Dans la matinée, un Palestinien a été tué lors d'un raid israélien.

Publicité

AFP - Les Brigades Ezzedine Al-Qassam, branche armée du Hamas, ont revendiqué samedi leurs premiers tirs d'obus de mortier sur Israël depuis la fin de la trêve vendredi, indique un communiqué de ce groupe.

"Nous avons tiré samedi midi six obus de mortier en direction d'Israël. C'est la première fois que nous tirons sur Israël depuis la fin de la trêve", précise le texte des Brigades Ezzedine Al-Qassam.

Un porte-parole de l'armée israélienne a indiqué à l'AFP que quatre obus de mortier étaient tombés en Israël près du passage de Soufah, au sud-est de la bande de Gaza. Ces tirs n'ont fait ni victime ni dégât, a précisé le porte-parole.

Dans un communiqué, le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a affirmé que "la résistance palestinienne devait répondre au crime de l'occupation" et averti que "les sionistes devaient payer le prix de la politique de leur gouvernement qui utilise des méthodes criminelles et terroristes contre le peuple palestinien."

Les premiers tirs palestiniens effectués peu après la fin de la trêve, vendredi matin, avaient été revendiqués par les Brigades Al-Qods, branche armée du Jihad islamique.

L'annonce de la branche armée du Hamas a été faite peu de temps après un raid aérien israélien contre un groupe de lanceurs de roquettes palestiniennes dans la bande de Gaza, membres des Brigades des Martyrs Al-Aqsa, liées au Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas.

Un Palestinien a été tué et trois autres blessés dans ce raid.

Les Brigades Ezzedine Al-Qassam avaient annoncé vendredi peu après 06H00 heure locale (04H00 GMT), la fin officielle des six mois de trêve des violences avec Israël.

"La trêve a pris fin et ne sera pas reconduite car l'ennemi sioniste n'a pas respecté ses conditions", a affirmé le groupe armé.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine