COLOMBIE

Les FARC annoncent vouloir libérer six otages

Dans un communiqué de l'agence colombienne Anncol, la guérilla des FARC annonce la libération unilatérale de six otages. Dans un premier temps, quatre membres des forces de sécurité seront relâchés, suivis par deux responsables politiques.

Publicité

AFP - La guérilla colombienne des Farc a annoncé dimanche qu'elle allait libérer six de ses otages - deux responsables politiques et quatre membres des forces de sécurité-, selon un communiqué de l'agence Anncol, souvent utilisée pour véhiculer les messages des Farc.

"Nous annonçons la libération prochaine unilatérale de six prisonniers", est-il écrit dans le communiqué diffusé sur le site internet de l'agence.

Cette libération se déroulera en deux étapes, selon la même source : d'abord celle des membres des forces de sécurité - trois policiers et un militaire.

La libération des politiques - l'ancien gouverneur de la province de Meta, capturé en 2001 (bien: 2001) Alan Jara, et le député Sigifredo Lopez, enlevé en 2002 -, interviendra ensuite.

Selon les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), les otages seront remis à une commission que dirige la sénatrice Piedad Cordoba qui a déjà servi d'intermédiaire pour un échange de guérilleros contre des otages.

"Les conditions - comment, quand et où - seront précisées en temps utile", a ajouté le communiqué.

Les six otages font partie d'un groupe de 28 personnes que les Farc se proposent d'échanger contre quelque 500 rebelles emprisonnés.

La Franco-Colombienne Ingrid Betancourt et 14 autres personnes - trois Américains, et onze militaires ou policiers colombiens - faisaient partie du même groupe. Tous avaient été libérés le 2 juillet grâce à une opération de l'armée colombienne.

Alan Jara est retenu en otage depuis son enlèvement le 15 juillet 2001, lorsqu'il voyageait à bord d'un véhicule de l'ONU.

Sigifredo Lopez est pour sa part l'unique survivant d'un groupe de 12 députés de la province de Valle, pris en otages le 11 avril 2002. Les onze autres ont été assassinés par la guérilla le 18 juin 2007.

Deux des militaires que les Farc se proposent d'échanger ont passé plus de onze ans entre leurs aux mains. Il s'agit de Pablo Emilio Moncayo et de Libio José Martínez.

On estime à plusieurs centaines le nombre des otages détenus par la guérilla.
  

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine