Accéder au contenu principal

Kaboul approuve l'envoi de soldats américains supplémentaires

Les États-Unis annoncent l'envoi de 20 000 à 30 000 hommes en Afghanistan d'ici à la mi-2009. Une proposition approuvée par le gouvernement afghan qui demande qu'ils soient déployés dans le sud et à la frontière avec le Pakistan.

Publicité

AFP - Le gouvernement afghan a approuvé dimanche l'envoi de 20.000 à 30.000 soldats américains en Afghanistan, en demandant qu'ils soient déployés dans le sud du pays et à la frontière avec le Pakistan, les principaux foyers de l'insurrection menée par les talibans.

"Nous approuvons l'augmentation du nombre de soldats américains en Afghanistan", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, Sultan Ahmad Baheen, "mais nous souhaitons que cela se fasse sous deux conditions".

"La première est que ces forces soient envoyées dans les zones où on en a besoin, notamment dans la province d'Helmand (sud), ou le long de notre frontière orientale par où des terroristes s'infiltrent dans notre pays", a-t-il expliqué.

"Deuxièmement, que cette augmentation (du nombre de soldats américains) contribue à améliorer l'entraînement et l'équipement des forces de sécurité nationales afghanes, et leur permette ainsi de mieux combattre le terrorisme et défendre le pays", a-t-il ajouté.

Samedi soir, le chef d'état-major interarmées américain, l'amiral Michael Mullen, a annoncé l'envoi de 20.000 à 30.000 soldats américains en renfort en Afghanistan d'ici à l'été prochain.

L'envoi de 30.000 soldats supplémentaires, destiné à contrer une insurrection afghane qui gagne du terrain, doublerait quasiment le contingent américain qui compte actuellement entre 30.000 et 35.000 hommes dans le pays.

L'augmentation régulière du nombre de militaires étrangers dans le pays, actuellement de 70.000, n'a pas empêché la rébellion afghane, emmenée par les talibans et d'autres groupes armés dont certains liés au réseau Al-Qaïda, de redoubler d'intensité et de gagner du terrain depuis deux ans.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.