Accéder au contenu principal
AÉROSPATIALE

Sixième lancement de l'année réussi pour Ariane 5

2 min

Pour son sixième tir de l'année, le lanceur européen a mis sur orbite, dans la nuit de samedi à dimanche, deux satellites de télécommunication pour le compte de l'opérateur européen Eutelsat. Avec succès.

Publicité

AFP - Deux satellites d'Eutelsat Communications, Hot Bird 9 et W2M, ont été lancés samedi du centre spatial guyanais de Kourou par une fusée Ariane, et placés avec succès sur leurs orbites provisoires respectives, a annoncé la société Arianespace.

Le tir, le sixième de l'année pour une fusée Ariane a eu lieu à 22h35 GMT (23h35 heure de Paris), après un arrêt de près de trois-quarts d'heure dans le compte à rebours causé par une anomalie dans la pression d'alimentation en hydrogène liquide.

Hot Bird 9, construit par EADS-Astrium et d'une masse au décollage de 4.880 kilos, assurera la diffusion de programmes de télévision vers l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

Le satellite W2M (3.460 kg), construit par un consortium réunissant EADS-Astrium et l’agence spatiale indienne (Isro), permettra de son côté l'alimentation de réseaux de données et la diffusion de programmes de télévision vers l’Europe centrale et orientale, ainsi que sur les îles de l’océan Indien.

Les deux satellites, a souligné Eutelsat, sont les deux premiers éléments "d’un important programme d’expansion" qui comprend sept satellites à lancer d’ici fin 2010. A son terme, Eutelsat disposera de 664 répéteurs, contre 501 en service actuellement, hors capacités en bande S et Ka.

Hot Bird 9, doté de 64 répéteurs, rejoindra la position de 13° Est d'où sont retransmises près de 1.100 chaînes de télévision vers une audience de 120 millions de foyers, a précisé Eutelsat.

W2M emportera en orbite une charge utile lui permettant d’exploiter jusqu’à 30 répéteurs, remplaçant le satellite W2 avec une capacité accrue. Il sera placé sur la position 16° Est, réunissant près de 400 chaînes de télévision.

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a adressé "ses plus vives félicitations à l'ensemble des personnels" ayant contribué au lancement, assurant que ce succès était "une nouvelle preuve de la confiance des investisseurs internationaux".

Un succès qui "conforte" l'adoption, par l'Agence spatiale européenne, d'un "programme d'évolution d'Ariane garantissant le maintien en conditions opérationnelles du lanceur actuel, et assurant la pérennité et la fiabilité de la filière sur les court, moyen et long termes", ajoute Mme Pécresse.

Prévu à l'origine le 10 décembre, le lancement avait été reporté en raison des barrages routiers dressés en Guyane pour protester contre les hausses de prix du carburant.

Il s'agissait du 186e lancement d'Ariane, et du 42e d'une Ariane 5.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.